Il perd la vue à cause de la vodka et la retrouve avec du whisky

En Nouvelle-Zélande, un homme est devenu aveugle à cause d’une trop forte consommation de vodka. Les médecins lui ont fait recouvrer la vue grâce à une bouteille de Johnnie Walker.

0
6423
Verre de whisky ©Fotolia

Un Néo-Zélandais de 65 ans raconte dans The New Zealand Herald une histoire peu banale. Au cours d’un repas pour les 50 ans de mariage de ses parents, en juin dernier, l’homme a subitement perdu la vue.

« J’avais un verre dans le nez donc j’ai cru que la nuit tombait déjà, mais en réalité, il n’était que 3h30 de l’après-midi », a confié Denis Duthie au journal néo-zélandais. « J’étais devenu complètement aveugle ».

L’homme, paniqué, est finalement conduit de toute urgence par sa femme à l’hôpital. Les médecins comprennent vite, grâce aux antécédents du patient, ce qu’il s’est passé. L’homme, qui souffre de diabète depuis plus de 20 ans, a fait une mauvaise réaction au méthanol, présent dans la vodka. Pour contrer les effets, les médecins décident d’administrer au patient une forte dose d’éthanol, un autre alcool, que l’on trouve par exemple dans les spiritueux.

Afin que le patient en reçoive une dose assez importante, un membre du personnel est allé acheter une bouteille d’un bon whisky, un Johnnie Walker. L’homme a finalement reçu suffisamment d’éthanol via un tube nasal relié à l’estomac pour finir par retrouver la vue cinq jours plus tard.

Le Néo-Zélandais a tenu à raconter cette histoire pour prévenir tous les diabétiques des dangers du mélange alcool/médicaments. « Ne faites pas ce que j’ai fait ou vous mourrez », a-t-il conclu.

Mathilde Bourge