Ils créent leur propre mutuelle

Est-ce là, le baromètre d’un contexte socio-économique difficile ? Un village du Vaucluse crée sa propre mutuelle pour pallier à la baisse des offres dans ce secteur.

0
1395
©ThinkStock

Caumont-Sur-Durance, quatre mille âmes et une mutuelle de village. Et peut-être un exemple bientôt suivi par beaucoup.

Ce petit village du Vaucluse a décidé de créer sa propre mutuelle, à laquelle pour l’instant 300 foyers ont déjà adhérer pour pallier au manque des offres dans ce secteur. Ces dernières années, l’offre mutualiste s’est réduite et le secteur se concentre fortement. L’Etat taxe de plus en plus en les organismes qui augmentent leur prix, et les Français, pour un tiers d’entre eux, renoncent à se soigner pour cause de soins peu ou mal remboursés.

Jusqu’à 1 200 euros d’économies

Dans ce contexte où l’on compte deux fois moins d’assurances et trois fois moins de mutuelles qu’il y a dix ans, certains particuliers ont décidé de prendre les choses en main comme la petite commune de Caumont-Sur-Durance.

La municipalité a mis en place une mutuelle à prix unique pour améliorer la manière dont les dépenses de santé sont remboursées. Selon l’équipe en charge, chaque foyer économiserait jusqu’à 1 200 euros par an, pour des prestations médicales souvent supérieures. Véronique Débué, adjointe aux affaires sociales du maire, ne cache pas sa fierté sur ce sujet et l’intérêt qu’il suscite : « J’ai reçu des appels d’élus ou de candidats aux municipales de plus de 30 communes. Pour certains, il s’agissait de véritable appel au secours. Tous voulaient nous copier ».

En 2016 : la couverture complémentaire sera obligatoire

Ce genre d’initiatives se fait de plus en plus présent. A Montpellier, une start-up a créé des chèques-santé pour les entreprises à distribuer à leurs salariés d’une valeur de 150 euros qu’ils peuvent dépenser librement auprès des partenaires de santé.

Un nouveau système D, des solutions de secours, en attendant que la situation s’améliore, d’ici 2016, où la couverture complémentaire des soins par l’entreprise sera rendue obligatoire à l’ensemble des salariés.

Lire aussi : Mutuelle Santé pour animaux : est-ce si nécessaire ?
Lire aussi : Remboursement des lunettes : attention à la baisse

Laurie Ferrère