Impôts : un coup de pouce pour les bas revenus

La décote sur l’impôt sur le revenu des contribuables les plus modestes fera partie du Budget 2014. Elle concernera près de 7 millions de ménages.

0
1425
Par cette décote, des ménages non imposables vont pouvoir le rester et 135 000 vont le devenir. ©ThinkStock

Le Premier ministre, Jean-Marc Ayrault, fait un geste envers les Français les moins aisés. Après avoir promis une « pause fiscale » pour 2014, le gouvernement annonce que la décote sur l’impôt sur le revenu des ménages les plus modestes sera inscrite au Budget 2014, présenté demain. Une information relayée par Les Échos ce mardi 24 septembre.

Décote : une revalorisation de 5 % l’année prochaine

La décote est un rabais dont peuvent bénéficier les foyers fiscaux les moins riches. Elle va être revalorisée de 5 % l’année prochaine, en plus de l’inflation (soit 5,8 % au total). Plus clairement, cela signifie qu’un ménage devant payer moins de 1 016 euros d’impôts sur le revenu pourra retirer 508 euros de cette somme, au lieu de 480 euros aujourd’hui. L’an dernier, le ministère de l’Économie et des Finances avait déjà fait un geste en augmentant de 9 % le montant de la décote, la faisant passer de 439 à 480 euros.

> Lire aussi : La baisse du plafond du quotient familial, ça veut dire quoi ?

6,9 millions de foyers sont concernés par cette réforme. Grâce à son application, des ménages non imposables vont pouvoir le rester et 135 000 vont le devenir. « Parallèlement, la décote viendra réduire le montant de l’impôt payé par les ménages qui auraient dû être taxés dans les deux premières tranches », détaille le quotidien économique.

Le geste du gouvernement envers les Français les plus modestes a un coût. Par cette sur-indexation, l’État perdra environ 200 millions d’euros.

> Lire aussi : 1,2 million de personnes en plus paieront des impôts

Damien Rigat