INSOLITE – Après 32 ans de séparation, il retrouve sa fille grâce à Facebook

Raymond Rémy, un habitant du Vaucluse, a pu revoir sa fille, Sandra, après des années sans nouvelles. Ils se sont retrouvés le week-end dernier à Nancy.

0
1780
Depuis des années, Raymond Rémy tentait de retrouver sa fille, en vain, les mairies et les centres sociaux refusant de lui communiquer les informations dont ils disposaient. ©ThinkStock

Après des années de recherches, Raymond Rémy a enfin retrouvé sa fille, Sandra. C’est grâce à Facebook que le père a pu mettre un terme à trente-deux ans de séparation. Les retrouvailles ont eu lieu le week-end dernier à Nancy (Meurthe-et-Moselle), où la jeune femme vit depuis huit ans avec son mari et sa fille.

Tout a commencé par une demande en ami sur Facebook

« J’en suis encore tout chamboulé », raconte à l’Est Républicain le vauclusien. Depuis des années, il tentait de retrouver sa fille, en vain, les mairies et les centres sociaux refusant de lui communiquer les informations dont ils disposaient. Raymond a finalement pu avancer par l’intermédiaire de Facebook. Un jour, sa femme, Suzanne, lui montre la photo de profil de Sandra. « Il y avait une ressemblance, forcément, je suis Martiniquais », explique-t-il.

En juillet 2012, Suzanne et Raymond décident d’envoyer un message à Sandra. Partie en vacances, la jeune femme ne le voit pas mais finit par accepter la demande d’ami de Suzanne, sans commentaire.

C’est la semaine dernière, le jour de ses 35 ans, que tout a basculé. Sandra, qui avait aussi entamé des recherches de son côté, écrit à Suzanne. « Lorsque j’ai vu une émission sur des retrouvailles, il y a quelques jours, ça m’a donné envie de continuer mes recherches. J’avais vu que cette personne, Suzanne, que je ne connaissais pas, indiquait souvent qu’elle aimait mes photos sur Facebook, ou mes commentaires. Alors je lui ai écrit pour lui demander si elle connaissait Raymond Rémy. »

Le père et la fille entament alors une relation à distance, rythmée par les appels et les envois de photos, avant de fixer un rendez-vous, le week-end dernier.

« Je n’avais jamais prononcé le mot « papa » »

Séparé de la mère de Sandra peu après sa naissance, Raymond Rémy n’avait revu sa fille qu’une seule fois, lorsqu’elle avait trois ans. La suite ? La vie professionnelle et les déplacements à répétition ont, petit à petit, mis un terme définitif à la relation entre les deux parents.

« Quand j’étais ado, j’en voulais à ma mère de ne me donner aucune information, j’en voulais à mon père de ne pas me chercher », confie Sandra. Aujourd’hui, elle est heureuse et soulagée. « C’est un poids en moins. Je voyais mes demi-sœurs appeler leur père. Moi, je n’avais jamais prononcé le mot « papa ». C’est un chamboulement ! »

Damien Rigat