INSOLITE – FlyViz, le casque qui permet de voir à 360°

Une équipe de chercheurs français a créé un objet digne d’un film de science-fiction : FlyViz, un casque qui permet de voir à 360°.

0
3144
FlyViz. Ce nom digne d’un super-héros vient d’être donné à un objet futuriste : un casque qui permet de voir à 360°. © Inria - Jérôme Ardouin, Anatole Lécuyer, Eric Marchand ©DR

FlyViz. Ce nom digne d’un super-héros vient d’être donné à un objet futuriste : un casque qui permet à son porteur de voir à 360° en temps réel. Le prototype a été présenté ce mardi à l’Institut national de recherche en informatique et en automatique (Inria) par des chercheurs français.

FlyViz : la vision panoramique devient possible !

Attention, il n’est pas question ici de réalité virtuelle mais d’une augmentation du « champ de vision naturel de l’être humain à 360 degrés latéralement », précise le directeur du projet, Anatole Lécuyer. Porter l’objet permet de voir de manière panoramique, « comme une mouche ou un caméléon », explique le chercheur. Une première !

FlyViz : un prototype prometteur mais encore imparfait

Pour réaliser le prototype (breveté), les chercheurs ont utilisé des éléments commercialisés : un ordinateur portable, une caméra numérique et un visiocasque. La caméra, fixée au-dessus du casque, est tournée vers un miroir hémisphérique, un processus qui lui permet de produire des images sur 360°. La personne munie d’un casque FlyViz peut voir tout ce qui se passe autour d’elle… mais de façon déformée. Les chercheurs auraient trouvé un moyen d’améliorer l’image : la projection sphérique, procédé utilisé par les cartographes pour représenter à plat la planète Terre. Plus concrètement, quelqu’un qui se tiendrait derrière le porteur du casque serait divisé en deux, la partie gauche apparaissant sur le bord gauche de l’écran, la partie droite sur le bord droit. Quant aux angles morts, ils sont supprimés ! Le délai de transmission est tellement restreint (83 millisecondes) qu’on pourrait éviter n’importe quel obstacle en marchant à reculons.

FlyViz fait rêver mais présente tout de même quelques imperfections. Particulière au premier abord, l’image nécessite un apprentissage. Anatole Lécuyer aimerait collaborer avec des laboratoires de neurosciences et de psychologie pour effectuer des tests plus approfondis. L’utilité du FlyViz ? Améliorer la performance des sociétés spécialisées dans la sécurité et la surveillance. Un danger pourrait ainsi être identifié plus facilement et plus rapidement.

Cécile David