INSOLITE : Furieux après BMW, il détruit sa voiture en plein salon de l’automobile

Lors du salon de l'automobile de Francfort, un client déçu par le service-clientèle de BMW a détruit sa voiture à coups de hache. Au mois de mai, un Chinois avait déjà manifesté son mécontentement en démolissant sa Maserati.

0
2595
Lors du dernier salon de l'automobile en Allemagne, un client mécontent a détruit sa BMW à coups de hache ©DR

« BMW, l’expérience ultime de conduite »… ou de destruction. Lors du dernier salon de l’automobile à Francfort (Allemagne), Pourmohseni Hadi a massacré sa BM6 à coups de hache et de marteau. Par ce geste violent, l’homme d’affaire iranien voulait rendre public son mécontentement vis-à-vis du service clientèle du constructeur automobile, qui lui aurait causé bien du souci.

Détruire sa voiture, une coutume ?

Tout commence en 2008. A l’époque, P. Hadi acquiert une superbe voiture en Italie, pour la modique somme de 120 000 euros. A ce prix-là, l’homme d’affaire entend obtenir un service après-vente irréprochable en cas de besoin. Mais les choses ne se sont pas tout à fait déroulées comme prévu. Seulement quelques semaines après l’achat, la BM6 enchaine les problèmes techniques. Logiquement, Pourmohseni Hadi se tourne vers les ateliers italiens… qui assurent que la voiture se porte parfaitement bien. Ni une, ni deux, l’homme d’affaire porte plainte et les experts mandatés l’affirment : la BM6 est un nid à problèmes. Mais la procédure engagée pour faire payer BMW sera longue. Entre sept et dix ans, si tant est que le siège de la marque, à Munich, et BMW Italie se mettent d’accord sur qui des deux devra endosser la responsabilité. Un délai insatisfaisant qui a poussé l’Iranien a détruire sa propre BM6 – et de passer ses nerfs par la même occasion. Postée le 14 septembre dernier, la vidéo a déjà presque atteint les 2 millions de vues.

Pourmohseni n’est pas le premier à avoir détruit sa voiture pour protester contre le SAV d’un constructeur automobile. En mai dernier, un Chinois avait embauché quatre gros bras pour démolir sa Maserati de 325 000 euros, lors du salon de l’automobile de Qingdao.

Lire aussi : Vidéo insolite : un client Nissan très… mécontent

Mathilde Bourge