International : quels salariés passent le plus de temps au travail ?

Qui sont les plus travailleurs ? Les Allemands, érigés en modèle de rigueur au sein de l’Union européenne ? Ou les Japonais, réputés pour leur discipline ? D’après une infographie publiée par le Courrier international, il s’agit des Mexicains, travaillant près de 2 300 heures par an.

0
1666
Les Mexicains sont ceux qui passent le plus de temps au travail dans l'OCDE. ©ThinkStock

Le Courrier International vient de publier une infographie sur le temps consacré au travail selon les pays. Réalisée par le mensuel de St Pétersbourg Infografika, le schéma fait des révélations surprenantes : les pires bourreaux de travail sont les Mexicains, avec 2 250 heures travaillées par an, et les plus « fainéants » sont les Hollandais avec 1 379 heures annuelles passées au bureau.

Infografika : qui travaillent le plus ?

Conçue par Artem Koleganov, animateur de l’équipe d’Infografika avec Nikolaï Romanov, l’infographie se base sur les chiffres publiés par l’OCDE (Organisation de coopération et de développement économiques) en 2012. Le calcul a été réalisé entre 2004 et 2011 dans 25 pays de l’OCDE.

Dans le trio de tête des pays les plus travailleurs, on trouve le Mexique, la Corée du Sud (2 193 heures annuelles) et le Chili (2 047 heures). Viennent ensuite la Pologne (1 937 heures), la Russie (1 981 heures), Israël (1 890 heures) et la Turquie (1 877 heures).

Les Etats-Unis, l’Italie et la République tchèque oscillent autour des 1 800 heures travaillées par an. Les Australiens, les Canadiens, les Espagnols, les Finlandais, les Japonais et les Néo-zélandais travaillent en moyenne 1 700 heures par an.

 

Source : Courrier International

La France parmi les pays les moins travailleurs

Les pays moins assidus sont la Suisse, la Suède, le Royaume-Uni, la Belgique et l’Autriche. La France figure parmi les derniers du classement avec 1 473 heures travaillées en 2011, contre 1 501 en 2004. Trois pays travaillent encore moins que l’Hexagone : l’Allemagne (1 413 heures), la Norvège (1 426 heures) et les Pays-Bas (1 379 heures).

Tous les pays ont tendance à baisser le nombre d’heures de travail au fil des ans, excepté la Belgique qui passe de 1 549 heures en 2004 à 1 577 en 2011 et la République slovaque avec 1 742 heures travaillées en 2004 et 1 793 en 2011.

Intitulé Le droit à la paresse, l’article consacré au sujet par le Courrier international souligne l’importance de la qualité du travail et du bien-être des salariés. 

Thibaut Campion