Intouchables aux Etats-Unis, ça passe !

Alors qu'aux Etats-Unis, le film "Intouchables" avait été qualifié de raciste, ses débuts réussis dans quatre salles sont en fait de très bon augure.

0
2414
Intouchables aux Etats-Unis, ça passe ! ©ThinkStock

Malgré la mauvaise publicité qui a pu lui être faite par certains journaux, le chef d’œuvre d’Éric Toledano et Olivier Nakache a su conquérir un public difficile, celui des Etats-Unis. Sorti dans quatre salles seulement, le site Rotten Tomatoes, qui recense les critiques des spectateurs, attribue pourtant au film « Intouchables » le résultat de 90% de taux de satisfaction.

Mais tout le monde n’a pas été convaincu de la sincérité de ce film. Et il est presque certain que s’il avait pu témoigner sur le site Rotten Tomatoes que The Atlantic aurait été classé dans les 10% d’insatisfaits. En effet le journal a qualifié le film de « gênant », de même que le New Yorker a déclaré qu’il « ne comprend pas l’engouement d’un long métrage qui accumule autant de stéréotypes. »

Un début encourageant pour le film « Intouchables »

C’est Erik Loomis qui s’occupe de la distribution des films pour The Weinstein Company et il a tout intérêt à ce que le film rencontre le même succès de l’autre côté de l’Atlantique que chez nous. En effet c’est également The Weinstein Compagny qui a obtenu les droits pour réaliser le remake américain du film. Mais il semble déjà plutôt optimiste puisqu’il déclare que «c’est un bon début pour un film français dans le circuit des blockbusters de l’été. Nous savons que nous avons un film que les gens aimeront, et à la sortie des salles, les sondages placent la barre de satisfaction très haut.»

Sorti le 25 mai dernier, le film rebaptisé The Intouchables n’a pas de quoi rougir. Alors qu’il n’est projeté que dans quatre salles à New York et Los Angeles, le film aurait engrangé près de 137 400 dollars de recettes uniquement pendant le week-end férié du Memorial Day. Ce qui est tout à fait honorable pour un film en langue étrangère aux Etats-Unis.

Intouchables a en fait réalisé le meilleur démarrage pour un film étranger et détrône La piel que habito de Pedro Almodovar sorti en octobre 2011.

Maëla Priolet