Intoxications en cascade chez le meilleur restaurant du monde

Plus de 60 personnes ont été victimes d’intoxication après avoir mangé au Noma, le “meilleur restaurant du monde”. Cet établissement danois aurait servi des plats provoquant nausées, vomissements et diarrhées chez ses clients.

0
2071
Intoxications en cascade chez le meilleur restaurant du monde ©ThinkStock

Catastrophe au Noma, le “meilleur restaurant du monde”. 63 clients ont déclaré avoir été malades après y avoir pris un repas. Ils ont fréquenté l’établissement de Copenhague, au Danemark, entre le 12 et le 16 février et faisaient partie de douze tablées différentes.

Noma : un norovirus provoque l’intoxication de 63 personnes

Les autorités alertées ont procédé à une inspection le 20 février. Il s’agirait vraisemblablement d’un norovirus, qui provoque une gastro-entérite virale. Un employé manipulant la nourriture était malade sans le savoir et aurait infecté les clients du restaurant.

“C’est la pire chose qui pouvait nous arriver”, a déclaré à Reuters le directeur de l’établissement Peter Kreiner. Il assure que l’incident est dû à un problème de communication interne. Le risque d’intoxication alimentaire aurait pu être maîtrisé si on avait lu les mails envoyés par les clients malades. Un employé s’en était chargé, mais ne parlant pas danois, il n’avait pas compris de quoi il s’agissait. La direction s’engage dorénavant à faire lire les mails reçus par un employé parlant anglais et un autre parlant danois.

Faute grave pour le meilleur restaurant du monde

Les autorités sanitaires relèvent toutefois un manquement à l’hygiène. Il n’a pas été mis à disposition des employés un endroit pour se laver les mains à l’eau chaude, ce qui peut pourtant lutter contre ce type de virus.

Le magazine britannique Restaurant a classé Noma en tête des meilleurs restaurants du monde en 2012, 2011 et 2012. Il possède deux étoiles au guide Michelin, notamment grâce à son chef reconnu René Redzepi. Ses menus (hors boissons) coûtent 1 500 couronnes, soit 200 euros.

Les clients intoxiqués ont pu choisir leur compensation : être remboursés ou profiter d’un dîner gratuit. Certains ont décidé de revenir. Pas rancuniers pour un sou.

Charlotte Loisy