Jeter ses mégots par terre c’est 70 euros !

Le gouvernement a récemment voté un amendement qui permet à la ville de Paris d’augmenter certaines amendes : jeter ses mégots par terre sera désormais sanctionné d’une amende de 68 euros.

0
2604
Salir les rues de Paris coûte 68 €. ©ShutterStock

Être fumeur à Paris coûte décidemment très cher et cela ne va pas s’arranger. Si vous ne jetiez pas vos mégots à la poubelle mais plutôt dans la rue vous devriez changer vos habitudes. Sinon, si vous êtes pris sur le fait, vous risquez une amende de 68 euros. Cet acte est interdit depuis 2012 mais l’amende était de 35 euros avant que le gouvernement ne vote un nouveau décret fin mars. Cette législation permet aux grandes villes d’augmenter la valeur des amendes (de 35 à 68 euros) de tous les petits délits qui salissent nos rues. La capitale souhaite appliquer ces augmentations rapidement.

Mégot par terre : la propreté au service de l’écologie

Si peu de gens savent que jeter ses mégots sur la chaussée est interdit c’est parce que peu de personnes ont été verbalisées pour ce délit. Pourtant plusieurs tonnes de mégots sont ramassées tous les ans dans les rues de Paris. Pour baisser ce nombre de déchets sans pénaliser les fumeurs, la capitale prévoit d’installer plus de 30 000 poubelles-bagatelles. Ces poubelles grises, équipées de cendriers seront installées un peu partout dans Paris, en priorité dans les zones piétonnes.

Mais si les mégots salissent, ils sont aussi polluants car les mégots peuvent diffuser leurs composés chimiques dans les sols ou les eaux. Un seul mégot peut contaminer jusqu’à 500 litres d’eau qui ne sera plus potable par la suite. Pour lutter contre cette pollution, le IXème arrondissement a mis en place des boites de collecte à l’entrée des bars notamment pour sensibiliser les fumeurs. Depuis début avril 2015, ces dispositifs sont en phase de test dans une dizaine d’établissements. Les propriétaires collectent les mégots de leurs clients et la mairie les transmet à Terracycle qui les recycle. Selon Laure Cucuron, directrice du développement commercial de cette société, certains composants peuvent être transformés en compost ou en plastique.

Ce n’est pas seulement l’amende des mégots par terre qui va augmenter dans les semaines qui suivent. Si vous jetez vos chewing-gums dans la rue, si vous ne ramassez pas les crottes de votre chien, si vous urinez sur la chaussée ou si vous jetez vos ordures sur les trottoirs, vous risquez également des amendes de 68 euros. La capitale cherche définitivement à changer sa réputation de ville sale auprès des touristes.

Lire aussi :

Une taxe contre les mégots de cigarettes

Arrêter de fumer, combien ça coûte ?

Yuna Boudré