Jeunes enfants : une sieste pour mieux apprendre

Selon une étude américaine, la sieste favoriserait l’éveil des jeunes enfants. En dormant un peu après le déjeuner, les petits mémoriseraient davantage d’informations.

0
2093
La sieste permettrait aux jeunes enfants d’augmenter leur capacité d’apprentissage. ©ThinkStock

Tous au dodo ! Selon les résultats d’une étude parue le 24 septembre dans la revue de l’Académie nationale des sciences américaine, la sieste post-déjeuner permettrait aux jeunes enfants d’augmenter leur capacité d’apprentissage.

Privés de sieste, les enfants retiennent moins d’informations

Afin de mener à bien ces travaux, des chercheurs de l’Université du Massachusetts ont étudié les résultats obtenus à un jeu de mémoire par 40 enfants âgés de 3 à 5 ans, en classe de maternelle. Ils ont remarqué que les élèves privés de repos après le déjeuner obtenaient de moins bons scores l’après-midi par rapport au matin. Autre constat : en fin de journée, les petits qui avaient pu faire une sieste avaient retenu, en moyenne, 10 % supplémentaires d’informations transmises dans la matinée, par rapport à leurs camarades qui n’avaient pas dormi. L’expérience a été réitérée le lendemain, pour savoir si le sommeil nocturne pouvait rattraper la fatigue de l’après-midi. Conclusion : aucune compensation. Les conclusions étaient les mêmes.

Pour aller plus loin, les chercheurs ont observé d’un peu plus près une dizaine de jeunes enfants en leur faisant passer des tests en laboratoire. Ceux qui avaient fait une sieste ont présenté une activité cérébrale plus importante dans les zones du cerveau directement liées à l’apprentissage. Voilà pourquoi « ils ont mieux intégrer les nouvelles informations », explique Rebecca Spencer, principal auteur de l’étude. Il serait donc bénéfique d’instaurer la sieste dans toutes les classes d’une école maternelle et non plus seulement en petite section, comme c’est souvent le cas dans les établissements français.

La sieste est bénéfique à tous les âges

« Sans ce moment de repos, [les enfants] seraient fatigués, grincheux, et auraient du mal à se concentrer », précise à la BBC le Dr Robert Scott- Jupp, du Royal College of Paediatrics and Child Health.

Les bienfaits de la sieste sont mis en avant depuis plusieurs années par de nombreux spécialistes. « Le sommeil diurne apporte un bien-être supplémentaire à tous les âges », nous rapportait en juillet Bruno Comby, auteur d’Éloge de la sieste. « C’est, par exemple, un outil majeur de lutte contre le stress et les maladies cardiovasculaires et (…) une grande source de créativité. Après une sieste de 15-30 minutes, on est en pleine forme pour environ les six heures qui suivent. On gagne en efficacité et en concentration. »

> Lire aussi : Sommeil – chiffres clés et conseils pour bien dormir

Cécile David