Jeux vidéo : la Playstation Vita de Sony sort aujourd’hui

Sony compte bien ne pas laisser les smartphones prendre le dessus sur les consoles dans le domaine du jeu vidéo ! Le géant japonais sort aujourd'hui sa Playstation Vita, dotée de nombreuses caractéristiques high tech, mais surtout d'une connexion Internet.

0
2285
Playstation Vita - Crédit : Sony ©DR

Trois mois après sa sortie au Japon, la Playstation Vita débarque aujourd’hui en France. Avec sa petite dernière, Sony espère relancer l’engouement des gamers pour les consoles de jeux portatives, délaissées ces dernières années au profit des smartphones et des tablettes tactiles. Ecran Oled tactile 5 pouces, panneau arrière également tactile, caméra « à réalité augmentée », double joystick, capteur de mouvement… Le géant japonais a multiplié les équipements pour séduire un plus grand nombre de joueurs.

Mais la caractéristique la plus marquante de la PS Vita reste la possibilité de se connecter à Internet en Wi-Fi ou via le réseau 3G d’SFR, partenaire officiel de Sony. Les joueurs pourront télécharger directement des films ou des nouveaux jeux sur la Toile. Sony espère aussi voir naître une véritable communauté de propriétaires de PS Vita. C’est pourquoi, le fabricant leur propose d’installer les applications des réseaux sociaux Facebook, Twitter, Flickr, Foursquare ou Skype sur leur console .

Découvrez la démo en vidéo :

Combien coûtent la Playstation Vita et ses accessoires ?

La PS Vita est disponible en France au prix de 249 euros pour la version Wi-Fi, et à 299 euros pour la version Wi-Fi et 3G.

Les jeux sont commercialisés entre 20 et 40 euros chacun. Pour les stocker, les joueurs doivent dépenser entre 20 et 50 euros pour une carte mémoire adaptée (4, 8 ou 16 Giga). Ils peuvent néanmoins les transférer sur un disque dur ou une PS3 via un port USB.

Enfin, pour se connecter à Internet, il est nécessaire de s’abonner. SFR propose des forfaits spécifiques : 37 euros par mois avec une console à 1 euro, 27 euros par mois avec une machine à 29 euros. Alors, tentés ?

Thomas Levy