Journée du sommeil : chiffres clés et conseils pour bien dormir

Aujourd'hui, c’est le 16 mars, journée nationale du sommeil. L’occasion pour nous de faire le point sur les chiffres clés du sommeil et de vous donner quelques bons conseils pour mieux dormir et être en forme en se basant sur l’enquête de l'Institut national de sommeil et de vigilance (INSV) intitulée « Sommeil et performance au quotidien ».

0
4372

Ce vendredi 16 mars est placé sous le signe de la journée nationale du sommeil. Une donnée essentielle que les Français prennent à cœur puisque 42% d’entre eux déclarent que c’est le facteur le plus influant sur les capacités physiques, 47% sur les capacités intellectuelles d’après une enquête de l’Institut national de sommeil et de vigilance (INSV). Le sommeil reste cependant un univers complexe et finalement peu connu par la communauté scientifique, et donc par la population en général. Mais quand on sait que nous dormons à peu près un tiers de notre vie, autant que le sommeil soit utile et bénéfique.

L’INSV, dans son enquête intitulée « Sommeil et performance au quotidien » réalisée en 2011 et rendue publique ce jeudi, fait le point sur les chiffres clés du sommeil et rappelle quelques bons conseils pour rentabiliser au maximum le temps sous la couette (ou ailleurs).

Les chiffres clés

Nous avons besoin de dormir en moyenne 7h30 par nuit pour se sentir en forme (certains ont besoin de plus alors que pour d’autres, 4 heures peuvent suffirent) mais le temps moyen que passent les Français à dormir est de 7h05 la semaine, 8h11 le week-end.

31% des Français dorment entre 2 et 6 heures par nuit en semaine (11% le week-end). 6% de la population dort plus de neuf heures en semaine (35% le week-end).

40% des Français avouent souffrir de troubles du sommeil. 22% ont des insomnies.

1 Français sur 2 se sent moins performant au moins une fois par semaine à cause de la fatigue ou de la somnolence.

34% de la population est un peu ou très fatiguée après une nuit de sommeil.

Les conseils pour mieux dormir

Faire des petites siestes d’environ 20 minutes voire même des micro-siestes de quelques minutes en début d’après-midi pour retrouver toutes vos capacités en cas de fatigue.

Pratiquer une activité physique régulière afin d’améliorer la qualité du sommeil lent profond.

Se lever à heures régulières si possible.

Eviter avant de se coucher la lumière vive, le travail et les jeux sur écran.

Il est préférable d’aller au lit dès les premiers signes annonciateurs de fatigue comme le bâillement ou les paupières lourdes car l’envie de dormir passe au bout d’une quinzaine de minutes et ne reviendra qu’au prochain cycle (toutes les 90 minutes).

Enfin, profiter du week-end pour recharger les batteries et vous accorder une (ou deux) grasse matinée. En plus, il paraît que cela favorise la créativité !

Adrien Guiset