Jura, pays du vin jaune et du Comté

Le Jura, département de la Franche-Comté est une terre rude mais des plus accueillantes. Ce pays sauvage mérite qu'on s'y arrête pour la beauté des paysages de vignobles, de cascades et d'étangs. Amoureux de la nature, vous serez conquis par cette région qui offre aussi une gastronomie où le vin est toujours très présent. Il faut prendre le temps de rencontrer le Jura et ses habitants, toujours très chaleureux.

0
3719
Jura, pays du vin jaune et du Comté ©ThinkStock
  1. Arbois, le pays de Pasteur

    Ce périple commence à Arbois, la capitale des vins du Jura. Principalement entourée de vignobles, on produit ici l’excellent vin jaune et le délicieux vin de paille. La promenade sur les bords de la Cuisance, , affluent de la Loue, qui traverse Arbois en cascades successives, est très agréable.
    Sur la rive gauche, on avait construit un prieuré bénédictin qui servait de refuge aux villageois, tandis que sur l’autre rive, là où se trouve l’actuel château Bontemps, on avait édifié au XIIe siècle un château comtal. C’est ce cours d’eau qui alimentait la tannerie de la famille Pasteur.
    Le célèbre savant installe son laboratoire de recherche à Arbois en 1874. Pour ceux qui seraient intrigué, la maison du chercheur peut se visiter.
    Arbois reste une ville vraiment très charmante dont le coeur bat au rythme de la vigne.
    Les animations les plus caractéristiques tournent autour des fêtes du vin. Pour une dégustation des vins du jura il faut impérativement faire un tour au caveau du Domaine Rolet situé en face de l’Hôtel de Ville. Cette très vieille maison propose toutes les grandes spécialités de la région.
  2. La Saline Royale d’Arc-et-Senans
    A vingt minutes d’Arbois, la Saline Royale d’Arc-et-Senans est une des réalisations majeures de l’oeuvre avant-gardiste de Claude-Nicolas Ledoux, l’un des plus grands architectes du siècle des Lumières. Véritable témoignage de l’architecture industrielle du XVIIe siècle, ce monument a été classé au Patrimoine mondial de l’Unesco. Construite de 1775 à 1779, la Saline Royale d’Arc-et-Senans utilisait le bois de la forêt voisine de chaux pour produire le sel.
    La matière première, la saumure (mélange de sel gemme et d’eau), était extraite de l’ancienne Saline de Salins-les-bains et arrivait à Arc-et-Senans par une canalisation de 23 km.
    Les 11 bâtiments, construits en demi-cercle autour de la maison du directeur, abritaient les lieux de production et les ouvriers du sel, les « berniers ».
    Aujourd’hui, la Saline Royale héberge une exposition sur la production de sel et un musée retraçant l’oeuvre de cet architecte éclairé.
  3. Poligny, capitale du Comté

    A dix minutes d’Arbois, la maison du Comté est un musée interactif qui vise à faire découvrir un grand fromage franc-comtois : le Comté.
    Ce lieux permet de suivre l’élaboration de ce fromage pas à pas de la vache au consommateur. Et au terme de la visite, vous aurez droit à une dégustation.
    Le Comté est un fromage au lait cru à pâte pressée cuite présenté en grandes meules de 63 cm de diamètre et de 42 kg environ. Son terroir est le massif du Jura et la vache montbéliarde est la seule race reconnue pour la production du lait à Comté. Le Comté est élaboré artisanalement dans plus de 200 petites fromageries de village, les fruitières. Sa maturation en cave d’ affinage est au minimum de 4 mois, mais elle est souvent de 6 mois, voire beaucoup plus.
Romain David