Kenya : Pénible oisiveté

Si l'oisiveté est mère de tous les vices, certains ministres kenyans sont visiblement soucieux de leur vertu.

0
1796
Kenya : Pénible oisiveté ©ThinkStock

Dur, dur de se tourner les pouces… Une trentaine de vice-ministres kenyans ont écrit une lettre au président de la République pour réclamer du travail. « Je vais au bureau et je lis les journaux », résume le vice-ministre du développement de la pêche. « Nous avons une responsabilité à l’égard du contribuable, notre salaire doit être en rapport avec ce que nous faisons », remarque un autre. Et dire que le président kenyan, Mwai Kibaki avait promis un gouvernement restreint en arrivant au pouvoir en 2002. Résultat : cinquante vice-Premiers ministres dans trente-trois ministères. Bizarrement, ces infortunés auront souffert en silence plus de quatre ans avant de se plaindre de cet injuste désoeuvrement.

Solenne Durox