La charcuterie et la viande rouge seraient cancérogènes

L’Organisation mondiale de la santé indique dans un rapport choc que la consommation de viande transformée, c’est-à-dire de charcuterie (saucissons, jambons) est cancérogène. La viande rouge le serait « probablement » aussi.

0
883
La charcuterie et la viande rouge seraient cancérogènes ©ShutterStock

Les soupçons pesaient depuis plusieurs années, mais de nouvelles données viennent de confirmer la probable dangerosité d’une consommation de viande rouge et de charcuterie. Selon une évaluation publiée ce lundi 26 octobre par l’agence cancer de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), la consommation de charcuterie est cancérogène. Une consommation en trop grande quantité de viande transformée favoriserait le risque de cancer colorectal. Les experts ont conclu qu’une portion de 50 grammes  consommée chaque jour accroît le risque du cancer de 18%.

Quant à la viande rouge, l’OMS ajoute qu’elle serait « probablement » cancérogène. Pour les chercheurs, le porc est inclus dans les viandes rouges au même titre que le bœuf, le veau, l’agneau, le mouton, le cheval et la chèvre.

Limiter la consommation

Si les charcuteries et les autres viandes transformées sont ainsi désormais classées dans le groupe des agents qui sont causes de cancer, cela ne signifie pas qu’elles sont aussi dangereuses que le tabac ou l’amiante note cependant le CICR. En effet, selon les récentes estimations du projet “Fardeau mondial de la maladie” (Global Burden of Disease Project) 34.000 décès par cancer par an environ dans le monde sont imputables à une alimentation riche en charcuteries, contre un million de décès par cancer imputables au tabac et 600.000 à la consommation d’alcool.

Les résultats publiés « confirment les recommandations de santé publique actuelles appelant à limiter la consommation de viande », a commenté à l’AFP le Dr Christopher Wild, le directeur du Centre International de recherche sur le cancer (CIRC), à l’origine de l’évaluation. Toutefois, il ne diabolise pas la consommation de viandes, rappelant que « la viande rouge a une valeur nutritive ».

Lire aussi : Viande et fromage, aussi nocifs que le tabac ?

Justine Dupuy