La codéine à éviter chez les enfants de moins de 12 ans

Utilisée contre la douleur, la codéine pourrait bien être dangereuse pour les enfants âgés de moins de 12 ans. L’Agence européenne du médicament recommande de l’administrer avec parcimonie.

0
2399
La codéine pourrait provoquer des effets indésirables chez les enfants, comme une insuffisance respiratoire. ©ThinkStock

L’ EMA (Agence européenne du médicament) conseille de ne plus prescrire de codéine aux moins de 12 ans. La codéine est un médicament qui est converti en morphine par le foie, atténuant la douleur.

Or, des cas d’effets indésirables rares, voire mortels, ont été constatés aux Etats-Unis chez des enfants ayant subi une intervention chirurgicale (retrait des amygdales, adénoïdectomie).

Codéine : les métaboliseurs rapides en danger

Certains patients sont des métaboliseurs rapides et transforment la codéine en morphine trop vite, ce qui fait courir un risque toxique, notamment d’insuffisance respiratoire. Les mères métaboliseuses rapides peuvent exposer leur nouveau-né en les allaitant.

Une fois l’alerte donnée, l’Espagne et le Royaume-Uni ont évalué le rapport bénéfice/risque de la codéine chez l’enfant. Les membres du Comité pour l’évaluation des risques en matière de pharmacovigilance (PRAC) donnent quelques recommandations :

– appliquer une indication restreinte aux adolescents dans le cas d’une inefficacité du paracétamol et des anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) ;

– éviter d’en prescrire aux personnes de moins de 18 ans ayant subi une ablation des amygdales ou des végétations (risque du syndrome d’apnée du sommeil) ;

– surveiller les adultes métabolisant trop vite et les femmes qui allaitent.

Ces conseils seront examinés par le Groupe de coordination par la reconnaissance mutuelle et les procédures décentralisées pour les médicaments à usage humain (CMD-h) qui représente les agences nationales du médicament.

> Lire aussi : Faut-il interdire la cigarette en voiture, en présence d’enfants ?

Charlotte Loisy