La crise financière a-t-elle été provoquée… par des traders sous cocaïne ?

Et si la crise financière était due à la cocaïne ? C’est ce pense un spécialiste britannique affirmant que la drogue aurait poussé les traders à prendre des risques inconsidérés dans leurs placements.

0
2414
La cocaïne provoque l'euphorie et une confiance extrême ©ThinkStock

Dans une interview accordée au Sunday Times, le neuropsychopharmacologue David Nutt se dit persuadé que “l’abus de drogue a mené à la catastrophe financière”, et plus particulièrement la cocaïne. Cette substance provoque un état d’excitation extrême chez les consommateurs. Sous son effet, les banquiers se sentent anormalement confiants et réalisent des investissements risqués, sans en être conscients, selon lui.

Des “bouffons cocaïnomanes” à l’origine de la crise financière

L’enseignant de l’Imperial college déclare : « Leur culture de l’excitation, d’aller toujours plus loin, plus loin, plus loin… nous a mené à ce terrible bordel ». L’éditorialiste du quotidien britannique The guardian, Geraint Anderson, renchérit : “Seuls des bouffons cocaïnomanes ravagés achèteraient des milliards de dollars d’actions immobilières, clairement vouées à exploser dès que le boom immobilier allait stopper”.

Science ou opinion ?

Cette idée relève de la conviction personnelle de David Nutt et n’est certainement pas fondée sur des faits scientifiques. En 2009, le spécialiste des substances psychotropes avait créé la polémique en déclarant que prendre de l’ecstasy n’est pas plus dangereux qu’une balade à cheval.

Ce personnage controversé est l’ancien conseiller du gouvernement britannique sur la question des drogues. A l’époque, il avait dit vouloir provoquer pour interroger les Britanniques sur les risques liés aux substances illicites. Retente-t-il le coup avec cette histoire de cocaïne ou y a-t-il un vrai débat à ouvrir sur le rapport entre la frénésie du milieu financier et la drogue ?

Charlotte Loisy