La fidélité, une question d’hormones ?

L’ocytocine, une hormone connue pour favoriser la sociabilité, rendrait les hommes plus fidèles, selon des chercheurs allemands.

0
4048
L'ocytocine rend sociable... et fidèle ? ©Fotolia

« C’est pas ma faute, Chérie, ce sont mes hormones ! », voici une excuse toute trouvée par la science pour les conjoints infidèles. Des chercheurs de l’université de Bonn, en Allemagne, affirment que l’ocytocine, une hormone naturelle administrée chez les femmes pour accélérer l’accouchement, rendrait les hommes fidèles. Leur étude, publiée dans le Journal of Neuroscience, démontre que ces messieurs gardent davantage leurs distances avec les femmes qui les attirent, lorsqu’on leur injecte de l’ocytocine.

L’expérience s’est déroulée de la façon suivante : les chercheurs ont administré de l’ocytocine par spray nasal à un groupe d’hommes hétérosexuels, âgés en moyenne de 25 ans. D’autres, présentant les mêmes caractéristiques, ont reçu un placebo. Puis, chacun des individus a été présenté à une femme qualifiée d’« attirante ». Celle-ci s’approchait progressivement des hommes, jusqu’à que ceux-ci lui disent « stop » au moment où ils jugeaient la distance entre eux raisonnable.

Résultat : les hommes en couple qui avaient reçu de l’ocytocine ont préféré se tenir à l’écart (70 cm), tandis que les hommes célibataires et les hommes en couple sous placebo ont laissé la jeune femme s’approcher (55-60 cm).

L’ocytocine rend sociable avant tout

Ce n’est pas la première fois que des scientifiques établissent un lien entre l’ocytocine et la monogamie. Des travaux menés sur des campagnols avaient déjà démontré qu’en effet, les mâles à qui l’on administrait cette hormone se contentaient davantage d’une seule et même femelle.

D’une manière plus générale, l’ocytocine, produite par l’hypothalamus, est connue pour favoriser la sociabilité. Une autre étude récente apportait d’ailleurs la preuve de ses effets bénéfiques chez les personnes atteintes du syndrome d’Asperger, une forme d’autisme.

En Suisse, cette hormone est disponible en spray nasal. En France, elle n’existe que sous forme injectable. On s’en sert dans les services de maternité, pour déclencher des accouchements et améliorer la qualité des contractions.

Thomas Levy