La fin du redoublement à l’école ?

Le ministère de l'Education nationale serait sur le point d'annuler le redoublement scolaire, une méthode jugée inefficace et coûteuse.

0
1183
Le redoublement scolaire coûterait 1,5 milliards d'euros à l'Etat chaque année. ©ShutterStock

A 15 ans, près d’un élève français sur trois a déjà redoublé. Pourtant, plusieurs études ont déjà prouvé que rester deux années de suite dans la même classe n’aidait pas les élèves à améliorer leurs performances scolaires. Selon Europe 1, la ministre de l’Education, Najat Vallaud-Belkacem, aurait décidé de mettre un terme à cette méthode dans les plus brefs délais.

Les parents décideront du redoublement

D’après le site, le ministère de l’Education nationale va “envoyer un décret à tous les établissements en France” indiquant de “ne pas conseiller le redoublement quand l’enfant n’en a pas envie”. Cependant, si la famille le réclame, un élève pourra toujours rester deux années consécutives au même niveau.

Renforcer le soutien scolaire

Selon plusieurs études, non seulement le redoublement est cher (1,5 milliard d’euros par an) et inefficace, mais il pourrait également altérer la confiance en soi de l’élève. Pour aider les enfants en difficulté, le ministère de l’Education nationale souhaiterait un enseignement plus individualisé pour “prendre en compte les lacunes” de chacun. Autre piste : la mise en place de cours de rattrapage d’été.

Ces alternatives au redoublement sont d’ailleurs testées depuis deux ans dans le collège parisien Louise Michel, où les premiers résultats sont positifs. D’après l’établissement, aucun élève de 6e, 5e et 4e n’a redoublé ces dernières années et les réussites au brevet ont augmenté de 12,5 %.

Mathilde Bourge