La mimolette française, trop « dégoûtante » pour les Américains

Près de 1 500 kilos de mimolette produite en France sont actuellement bloqués aux douanes américaines. La Food and Drug Administration ne veut plus de ce fromage qu’elle juge impropre à la consommation sur son territoire.

0
3035
Les mites que contient la mimolette fait peur aux Américains. ©ThinkStock

Après le foie gras interdit en Californie, voilà qu’un autre de nos produits culinaires est sur le point de créer un incident diplomatique entre la France et les États-Unis : la mimolette ! Quelques 1 500 kilos de Vieux Hollande (l’autre nom de ce fromage) produit par l’entreprise bretonne Isigny Sainte-Mère sont actuellement retenus à la douane et menacés de destruction. Depuis trois mois, la Food and Drug Administration (FDA) ne veut plus accorder de droit d’entrée sur le sol américain à la mimolette, invoquant la raison suivante : « Ce fromage semble être, en totalité ou en partie, composée d’une substance dégoûtante, putride, ou décomposée, ou autrement inadaptée comme nourriture ». Plaît-il ? Les Américains sont-ils en train de nous dire que la mimolette, dont on raffole en France depuis le XVIIe siècle, est impropre à la consommation ?

C’est-à-dire qu’une vieille loi américaine, datant des années 40, interdit à la consommation les produits contenant plus de 6 acariens par inch au carré (1 inch = 2,5 cm). Or, pour fabriquer la mimolette, on pulvérise justement des mites au niveau de la croûte pour aérer le fromage et lui donner son goût particulier.

Pour Isigny, c’est un coup dur. L’entreprise a tout tenté, même de raboter la croûte de sa mimolette avec un tour à bois, mais rien n’y fait : les Américains ne veulent plus entendre parler de fromage orange. Elle envisage, du coup, de « décroûter le fromage à hauteur de 10 à 15 % du poids total, pour retirer la croûte naturelle, et ensuite le placer dans des bains de cire », afin d’échapper au blocage de la FDA. Il faut dire que l’enjeu, de plusieurs centaines de milliers d’euros, est de taille.

La mimolette reçoit de nombreux soutiens

Interpellées par l’affaire, plusieurs personnes se sont mobilisées pour sauver le bon vieux fromage hollandais. Un groupe Facebook « Save the mimolette » a même été créé. Il a recueilli près de 3 000 likes à ce jour. Plus étonnant, l’acteur et humoriste Jamel Debbouze a lui aussi pris part à la guéguerre. Dans une vidéo postée sur le net, il crie au scandale et demande aux États-Unis de « laisser la mimolette tranquille ».

Le message de soutien de Jamel Debbouze à la mimolette

Thomas Levy