La Nasa lance Grover, le Curiosity des neiges, au Groenland

Après trois mois de préparation, la Nasa a finalement lancé son robot Grover sur les banquises du Groenland le 3 mai dernier. La mission du nouveau Curiosity : étudier la fonte des glaces.

0
1871
Le Grover, le nouveau robot de la Nasa, analysera la fonte des glaces au Groenland. ©DR

Grover est un acronyme qui désigne aussi bien le “Greenland rover” (Groenland rover) que le “Goddard remotely operated vehicle for exploration and research” (Véhicule Goddard opéré à distance pour l’exploration et la recherche). Il s’agit d’un robot armé de deux puissantes chenilles pensé par le centre spatial Goddard.

Le Curiosity des neiges

Tout terrain, l’appareil pèse plus de 360 kilos et mesure deux mètres de haut. Equipé de panneaux solaires, il est auto-suffisant en énergie et peut observer les rayons du soleil réfléchis par la glace. Deux petites éoliennes rechargent également ses batteries.

Grâce à Grover, la Nasa espère étudier la reconstitution de la glace après l’été 2012, particulièrement chaud. Avec son radar à pénétration de sol, le robot pourra envoyer des ondes radios à travers la glace et analyser les échos reçus. L’équipe scientifique basée au Pôle Nord recevra les données récoltées et transmettra ses ordres au robot par connexion Wi-Fi.

Grover : mieux que la moto-neige

Bien que le robot n’avance qu’à 2 km/h, il s’avère plus efficace que les méthodes classiques en avion ou en motos-neiges. Pendant l’été, le soleil ne se couche jamais entièrement au Groenland. Grover pourra donc fonctionner 24h/24 et poursuivre ses analyses.

Le 8 juin prochain, le robot de la Nasa sera rejoint par celui du Dartmouth College (New Hampshire) doté de nouveaux instruments de mesure. Quant à Curiosity, après un mois de rupture des communications due au soleil, il devrait reprendre du service prochainement.

VIDEO – La Nasa explique son projet Grover (en anglais)

Charlotte Loisy