La pilule réduirait temporairement la fertilité

D'après des chercheurs danois, la pilule aurait un effet contraceptif même après l'arrêt du traitement. Cependant, cela ne serait que temporaire.

0
818
Selon une équipe de chercheurs danois, la pilule affaiblirait la réserve ovarienne chez la femme, diminuant temporairement sa fertilité. ©ShutterStock

La pilule serait un contraceptif un peu plus efficace que souhaité. Selon une équipe de chercheurs danois, elle affaiblirait la réserve ovarienne chez la femme, diminuant temporairement sa fertilité.

-16% de follicules ovariens

Pour mener leur étude, les scientifiques ont suivi 833 femmes âgées de 19 à 46 ans. Ils ont découvert que celles qui prenaient un contraceptif oral voyaient leur nombre de follicules ovariens baisser de 16%. Leur taux d’hormone AMH (hormone de régression mullérienne dans le sang) reculait également de 19%. Autre résultat étonnant, les femmes sous pilule avaient des ovaires entre 29 et 52% plus petits que les autres femmes, surtout chez les sujets les plus jeunes, entre 19 et 30 ans.

Après des ajustements statistiques des résultats prenant en compte l’âge, l’IMC et la prématurité, les taux d’hormones de régression mullérienne restaient inférieurs de 30% chez les femmes sous pilule. Leur nombre de follicules était aussi 20% inférieur à ceux des autres participantes.

« Nous pensions trouver un effet produit par la pilule », a noté le docteur Katherine Birch Petersen, de l’hôpital universitaire de Copenhague. « Mais pendant le projet nous avons été surpris par l’effet quantifié sur les paramètres de réserve ovarienne (…) ».

Le professeur Birch Peterson conseille aux femmes prenant la pilule de ne pas se fier à leurs résultats pendant la prise de leur contraceptif mais de renouveler ces tests trois mois après avoir arrêté.

Cette étude, présentée le 30 juin lors du congrès annuel de la European Society of Human Reproduction and Embryology (ESHRE), à Munich, devrait être complétée par des recherches supplémentaires.

Mathilde Bourge