La recette du Coca-Cola vendue 15 millions de dollars sur eBay

Un chineur, qui affirme détenir un document contenant la recette ultra-secrète du Coca-Cola, pensait l'avoir revendu sur eBay pour 15 millions de dollars. L'acheteur s'est en réalité moqué de lui.

0
2264
Le musée Coca-Cola (Mississipi) exhibe des pièces vintages de la firme ©Sipa

Un chineur américain a cru réaliser l’affaire du siècle en parvenant à revendre sur eBay, pour 15 millions de dollars, ce qu’il affirme être LA recette originale du Coca-Cola. Mais l’homme a vite déchanté quand il s’est aperçu que l’acquéreur était un adolescent blagueur.

Cliff Kluge pense avoir déniché, parmi un tas de vieilles lettres appartenant à un pharmacien du Tennessee, aujourd’hui décédé, la formule, tapée à la machine, du célèbre soda. Celle-ci étant tenue secrète depuis l’invention de la boisson, l’homme, qui exerce le métier de pilote de ligne, a imaginé pouvoir en tirer un bon prix.

> Lire aussi : Des traces d’alcool détectées dans le Coca-Cola et le Pepsi

C’est ainsi que le document, daté du 15 janvier 1943, s’est retrouvé en vente sur eBay, au prix de 5 millions de dollars. Cliff Kluge précisait bien, sur l’annonce, ne pas pouvoir certifier son authenticité. Question de prix, sûrement, aucun enchérisseur ne s’est manifesté, jusqu’à mercredi, dernier jour de la vente. Alors qu’il perdait espoir, notre vendeur-chineur a reçu une proposition de 15 millions de dollars pour le fameux bout de papier ! Très vite, il s’est aperçu qu’il s’agissait malheureusement d’une blague d’un jeune internaute. « Ce n’est pas une enchère valable », a regretté C. Kluge, interviewé par l’AFP. Pas démonté, il envisage de réitérer sa vente d’ici trois jours.

> Lire aussi : Le Père Noël n’est pas une invention de Coca-Cola

Chez Coca-Cola, personne ne croit une seconde que cette recette puisse être celle de la boisson gazeuse. La formule, mise au point en 1886 par un pharmacien d’Atlanta, John S. Pemberton, « est bien à l’abri d’un coffre », a indiqué à l’AFP Petro Kacur, porte-parole de la firme.

Thomas Levy