La recluse brune : alerte dans le Languedoc-Roussillon

Dans le Sud de la France, une petite araignée, la recluse brune, est à l’origine de plusieurs hospitalisations. Vacanciers, prudence !

0
2136
Dans les deux cas rapportés dans le Sud de la France, les patientes ont dû subir une chirurgie. ©ShutterStock

En Été, la bête noire des touristes sont en général les moustiques. Mais dans le Languedoc-Roussilon, il faudra aussi se méfier des araignées. Selon Le Midi Pyrénées, deux femmes auraient victime de la morsure la recluse brune. Cet insecte de seulement quelques centimètres. Cette petite araignée possède un venin qui peut provoquer une nécrose des tissus.

Deux hospitalisations et chirurgies

Cette araignée, Loxosceles reclusa, originaire de l’Amérique du Nord, est dangereuse, même si toutes les morsures n’entrainent pas nécessairement des conséquences désagréables.

Après quelques recherches sur Internet, on apprend que la réaction physique après une morsure d’une Loxosceles reclusa dépend de la quantité de venin injectée et de la sensibilité de l’individu mordu. Certaines personnes n’ont aucune séquelle, mais la plupart du temps, les morsures sont très douloureuses, surtout si elles ne sont pas traitées à temps.

Le venin de cette araignée provoque la nécrose des tissus touchés. La grande majorité des morsures de peut provoquer des infections suivies de longues périodes de cicatrisation qui laissent des cicatrices sur la peau.

Une araignée discrète

Dans les deux cas rapportés dans le Sud de la France, les patientes ont dû subir une chirurgie. Les cas de morsures de cette araignée sont signalés en France depuis la fin des années 2000», indique le Dr Christian Herlin, chirurgien esthétique.

Bon à savoir pour cet été, la recluse brune est discrète, elle tisse sa toile dans des endroits abrités type grenier, garage, placard, etc. « Quand on a été mordu, si la rougeur est anormalement étendue, il faut aller consulter », recommande le spécialiste.

Joséphine Terreissa