La renaissance du brontosaure

Le brontosaure aurait bien existé. Le fossile de cette espèce de dinosaure était jusqu'ici considéré comme étant celui d'un jeune apatosaure. Les experts se seraient trompés.

0
1888
Selon l'étude de la de la Nouvelle université de Lisbonne, le brontosaure avait un cou plus long et moins large que l'apatosaure. ©ShutterStock

Pour le monde de la paléontologie, il s’agit là d’une grande révélation. Oui, le brontosaure a bien un jour foulé le sol de notre planète. Dans une étude publiée le 7 avril dans la revue spécialisée PeerJ, une équipe de la Nouvelle université de Lisbonne (Portugal) l’affirme : une erreur a été commise. En effet, jusqu’ici, le fossile d’un spécimen appartenant à cette espèce de dinosaure était attribué à un jeune apatosaure.

En 1879, un zoologiste identifie une nouvelle espèce : le brontosaure

Pour saisir toute l’importance de cette annonce, il faut remonter à 1877. En se basant sur des fossiles découverts dans le Colorado (Ouest des États-Unis), le zoologiste Othniel Charles Marsh identifie un nouveau genre qu’il nomme « apatosaure ». Il s’agit d’un grand herbivore sauropode au long cou appartenant à la famille des diplodocidés. Selon les spécialistes, cet animal aurait évolué sur Terre à la fin du Jurassique, c’est-à-dire entre 156 et 150 millions d’années avant J.-C.

Deux ans plus tard, d’autres ossements sont retrouvés. Ils ressemblent beaucoup à ceux qui ont été précédemment observés par le professeur Marsh mais l’expert remarque quelques variantes. Il estime alors avoir affaire à une autre espèce du même groupe, une nouvelle créature qu’il baptisera « brontosaure ».

L’existence du brontosaure remise en cause au XXe siècle

Revirement en 1903. Le paléontologiste américain Elmer Samuel Riggs pense que son confrère s’est trompé. Selon lui, le deuxième squelette est celui d’un jeune apatosaure et non d’un adulte, ce qui expliquerait notamment pourquoi certaines vertèbres ne semblaient pas encore solidarisées. Le brontosaure ne serait donc qu’une invention humaine.

Pendant des années, le terme « brontosaure » continue de circuler malgré cette rectification. Cela serait en grande partie lié à la diffusion d’une illustration reprenant le fameux nom, « la première reconstitution de dinosaure à circuler largement », explique au magazine Smithsonian Paul Brinkman, historien du muséum d’histoire naturelle de Caroline du Nord.

Le mystère du brontosaure perdure malgré cette nouvelle étude

Aujourd’hui, le brontosaure renaît. Les chercheurs Emanuel Tschopp, Octavio Mateus et Roger B.J. Benson assurent en effet que l’espèce a réellement existé. Pour parvenir à cette conclusion, ils ont calculé les différences entre les espèces de la famille des diplodocidés grâce à des méthodes statistiques et des technologies numériques très perfectionnées. 80 fossiles ont ainsi été analysés. « Les différences trouvées entre le brontosaure et l’apatosaure étaient au moins aussi nombreuses que celles d’autres genres très proches, et bien plus nombreuses que celles que l’on trouve dans des espèces différentes », affirme à la BBC le professeur Tschopp.

Plus concrètement, « le brontosaure peut être différencié de l’apatosaure par son cou, qui est plus haut et moins large, explique le spécialiste dans l’étude (Maxiscience.com). Bien que les deux [créatures] soient des animaux très massifs et robustes, l’apatosaure est encore plus [imposant] que le brontosaure », ajoute-t-il.

Les auteurs de ces travaux sont aujourd’hui convaincus de l’existence de deux espèces bien distinctes. Cependant, certains doutent encore de la pertinence de leur analyse. Le brontosaurus est-il une invention ou non ? Ouvert il y a plus d’un siècle, le débat ne semble pas encore clôt.

Lire aussi :

Découverte d’une salamandre préhistorique XXL

Découverte d’une nouvelle espèce de dinosaure

Cécile David