La Réunion : une ado tuée par un requin

Une touriste de 15 ans a été attaquée par un requin ce lundi 15 juillet, alors qu’elle se baignait dans la baie de Saint-Paul sur l’île de la Réunion. L’adolescente est décédée sur le coup.

0
3020
Les attaques de nageurs sont rares, les requins ciblant davantage les surfeurs qu’ils prennent, à tort, pour des poissons. Photo : requin blanc ©ThinkStock

Une adolescente de 15 ans a été tuée par un requin ce lundi 15 juillet dans la baie de Saint-Paul, sur l’île de la Réunion. Elle a été attaquée aux alentours de 12h40, heure de Paris, alors qu’elle nageait dans une zone de baignade non-autorisée, à moins de cinq mètres du rivage.

« Les conditions de cette attaque sont surprenantes »

Interrogée par le journal local Zinfos974, Huguette Bello, maire de Saint-Paul, a précisé que « la jeune fille (…) venait de métropole ». L’adolescente était en vacances chez son père, responsable d’un club nautique de la ville. Elle était « avec sa sœur quand elle a été happée par un requin ».

« Les conditions de cette attaque sont surprenantes, a déclaré Gina Hoarau, directrice de la sécurité publique à Saint-Paul (AFP). On ne pensait pas qu’un requin pouvait venir si près de la côte (…) Une partie de son corps a été emportée par le squale. » Une cellule médico-psychologique a été mise en place pour accompagner les proches.

À la recherche du requin tueur

Selon le Journal de l’île de la Réunion, la victime est morte sur le coup. « Par anticipation », le préfet a décidé de lancer « une mesure de prélèvement requin après attaque », consistant à « pourchasser l’individu susceptible d’avoir commis cette attaque ». « Des recherches ont été entreprises par les pompiers, des maitres-nageurs sauveteurs et un hélicoptère de la gendarmerie », a expliqué Gina Hoarau.

> Lire aussi : Où se trouvent les requins les plus dangereux dans le monde ?

Ce n’est pas la première fois qu’une attaque mortelle de requin survient à la Réunion. Il s’agit de la cinquième depuis 2011. La dernière remonte au 8 mai : un trentenaire en voyage de noces a été tué à Saint-Gilles alors qu’il surfait.

Les attaques de nageurs sont rares, les requins ciblant davantage les surfeurs qu’ils prennent, à tort, pour des poissons. Depuis 1980, cinq nageurs et un joggeur ont été tués par un requin. Les autres victimes étaient des surfeurs, des pêcheurs, des véliplanchistes ou des bodyboarders. Au total, vingt personnes ont été mortellement attaquées sur l’île depuis cette date.

> Lire aussi : Les requins pèlerins envahissent les côtes bretonnes

Cécile David