La sieste bonne pour la mémoire de bébé

Les premiers mois d’un enfant sont cruciaux pour son apprentissage. Afin de le favoriser et d’améliorer sa mémoire, il ne faut pas lésiner sur les siestes. C’est en tout cas la meilleure solution si l’on en croit la revue PNAS.

0
13173
Cette découverte est particulièrement intéressante pour les parents et les éducateurs. ©ShutterStock

Si elle est décriée et synonyme d’oisiveté et de fainéantise, il n’en demeure pas moins que la sieste possède de nombreuses vertus : regain d’énergie, bénéfices importants en terme cognitifs et santé, etc. Tout cela n’était jusqu’à aujourd’hui un fait révélé et démontré uniquement pour les adultes.

Sieste : 30 minutes minimum !

Sauf que, pour bébé – l’enfant de moins d’un an –, la sieste est tout aussi importante. Selon une étude publiée dans la revue Proceedings of the National Academy of Sciences (PNAS), la sieste – longue, c’est-à-dire au minimum une demi-heure – serait la clé de l’apprentissage et de la mémoire des bébés.

Cette étude, menée par des chercheurs de l’université de Sheffield (Grande-Bretagne) et de la Ruhr (Allemagne), montre « que les enfants en bas âge assimilent mieux juste avant de dormir ». Pour parvenir à de tels résultats, les scientifiques ont pris 216 bébés, âgés de 6 à 12 mois et en bonne santé. À chacun de ces enfants, les scientifiques ont montré comment enlever et placer la marionnette que l’adulte en face de lui tenait dans sa main, et comment la manipuler. Après la séance d’apprentissage, un groupe d’enfants a dormi longtemps dans les quatre heures qui ont suivi, d’autres moins de trente minutes et certains pas du tout.

Et ainsi est né le constat. Les bébés qui avaient suffisamment fait la sieste parvenaient mieux à répéter le geste qu’on leur avait appris, alors que les bébés qui n’avaient pas dormi suffisamment longtemps (ou pas du tout) ont été incapables de répéter le geste.

La lecture pré-sieste pour l’apprentissage des mots

« Cette découverte est particulièrement intéressante pour les parents et les éducateurs, car elle démontre que le meilleur moment pour faire de nouveaux apprentissages pour les nourrissons est juste avant de dormir, quand ils commencent à être fatigués », confirme Jane Herbert, coordinatrice de l’étude.

C’est donc juste avant la sieste que la mémoire de bébé se consolide. En lui apprenant des petits gestes à ce moment crucial, l’enfant aura plus de facilité à l’assimiler et à se remémorer ce qu’on lui a appris. Et dans une certaine logique, qu’il est facile d’établir ici, les auteurs de cette recherche conseillent également de mettre l’accent sur les lectures juste avant que l’enfant s’endorme. « Lire un livre juste avant la sieste peut être particulièrement précieux pour leur apprentissage des mots ».

Lire aussi :

Sucer la tétine de son bébé est bon pour sa santé

Les lingettes pour bébé sont-elles toxiques ?

Laurie Ferrère