La sonde Rosetta envoie ses premières photos

La sonde Rosetta se rapproche de plus en plus de sa comète de destination. L'Agence spatiale européenne a reçu ses premières images. On y voit le corps céleste, un point lumineux, parmi de multiples étoiles.

0
17045
La sonde Rosetta doit se poser sur la comète courant août afin d'y effectuer des relevés. - crédit photo : ESA ©DR

Lancée en 2004, la sonde Rosetta poursuit la comète 67P/Churyumov–Gerasimenko. Elle est actuellement située à environ 2 millions de kilomètres du corps céleste. Pour la toute première fois, l’Agence spatiale européenne (ESA) a reçu des images de l’appareil. Sur les clichés, on distingue la chevelure naissante de la comète, une sorte de nuage translucide composé de gaz et de poussière.

La chevelure de la comète mesure plus de 1 300 kilomètres

Sur les images, la comète semble n’être qu’un petit point lumineux. En réalité, sa chevelure mesure plus de 1 300 kilomètres de long. Elle est due au rapprochement de l’objet céleste du Soleil. À une certaine distance, la glace qui compose le noyau de la comète se sublime en raison de la chaleur, un phénomène qui entraîne une éjection de gaz et de poussières, apparaissant sur l’image sous la forme d’un halo lumineux. La comète 67P/Churyumov–Gerasimenko passe en ce moment à environ 600 millions de kilomètres du Soleil. L’apparition de cette traîne n’est survenue qu’il y a quelques semaines, entre le 27 mars et le 4 mai, estime l’ESA.

Rosetta : une sonde pour en savoir plus sur la naissance du système solaire

La mission ne se limite pas à la simple prise de photographies. La sonde doit se poser sur la comète courant août afin d’y effectuer des relevés. Il s’agirait d’une grande première dans l’histoire de l’astronomie. Par l’intermédiaire de Rosetta, l’Agence spatiale européenne espère en savoir un peu sur la comète (composition chimique, propriétés physiques) et, par extension, sur la naissance du système solaire. En effet, la comète 67P/Churyumov–Gerasimenko s’est formée au même moment, il y a environ 4,5 milliards d’années.

Sur le même thème :

Lire aussi : Rosetta – Le réveil d’une sonde spatiale

Lire aussi : La comète Ison a fondu comme neige au soleil (vidéo)

Damien Rigat