L’air du métro serait nocif pour la santé

En plus d’être bruyant, stressant et nauséabond, le métro pourrait bien être dangereux pour la santé. Une équipe de scientifiques de l’Université de Southampton (Angleterre) a remarqué dans un métro hollandais la présence de substances toxiques pour l'homme.

0
1527
L'air du métro contient des particules minuscules potentiellement dangereuses pour la santé. ©ThinkStock

Des chercheurs anglais de l’Université de Southampton ont analysé l’air d’un métro hollandais. Publiée dans la revue Environmental Science & Technology, leur étude démontre la présence de particules métalliques ultrafines. Minuscules, elles parviennent facilement à pénétrer les bronches puis s’insinuent dans le sang par les alvéoles pulmonaires et s’attaquent aux organes comme le foie ou le cœur.

Des particules toxiques dans l’air du métro

Ces particules génèrent des molécules très réactives : des radicaux libres susceptibles d’endommager l’ADN des cellules. Cela provoque un stress oxydant pouvant entraîner des cancers. Elles sont très riches en métaux (cuivre, chrome, fer, zinc…), contrairement aux particules présentes dans l’air dans des zones de trafic dense.

Matthew Loxham, l’un des auteurs de l’enquête, précise : « les poussières ultrafines retrouvées dans les villes sont généralement considérées à tort comme inoffensives car elles sont composées de matière inerte, sans activité. Mais nous avons remarqué que la poussière des stations de métro est particulière : elle est composée de particules métalliques ».

L’air du métro dangereux : que faire ?

Cependant, il estime ne pas encore en savoir assez sur la question pour être en mesure de donner des recommandations concernant leur taux limites.

A Paris, la qualité de l’air dans le métro est surveillée depuis longtemps et ne semble pas préoccuper les autorités. Mais étant donné leur fréquentation, on considère que les lignes les plus « nocives » sont le RER A et les lignes 1 et 14.

> Lire aussi : L’air du métro est-il dangereux pour la santé ?

Charlotte Loisy