L’ANSM déconseille 2 médicaments contre les montées de lait

L'ANSM a tranché : le risque ne vaut pas d'être pris. Au vu des effets secondaires parfois graves, l'agence déconseille aux femmes d'utiliser le Parlodel et son générique pour interrompre les montées de lait.

0
1948
Le Parlodel peut parfois provoquer des AVC, de l'hypertension ou des hallucinations. ©ThinkStock

L’Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) s’est prononcée en faveur d’une réévaluation européenne du rapport bénéfice/risque d’un médicament utilisé contre les montées de lait. Selon elle, le Parlodel et son générique, la bromocriptine Zentiva, provoquent des effets indésirables rares mais graves.

Parlodel : un médicament anti-lactation aux effets secondaires importants

Utilisés pour traiter la maladie de Parkison et stopper la lactation, ils peuvent avoir des conséquences fâcheuses sur le plan cardiovasculaire, neurologique et psychiatrique. Des AVC, de l’hypertension, des convulsions ou encore des hallucinations ont ainsi été observés chez certaines femmes.

Au vu de ces effets secondaires, l’agence estime que le médicament doit être réservé aux femmes arrêtant la lactation pour raison médicale uniquement. « De plus, il n’y a pas de justification à utiliser des médicaments dans le sevrage de l’allaitement au-delà de un mois après l’accouchement. En effet, la glande mammaire devient progressivement autonome et le taux de prolactine retourne à son niveau de base », ajoute l’Agence du médicament.

D’autre part, la montée de lait s’interrompt d’elle-même en une à deux semaines lorsque la jeune maman n’allaite pas.

Du Parlodel seulement pour raison médicale

L’inconfort ou l’engorgement produit par les montées de lait ne devrait pas amener les femmes à utiliser un traitement au Parlodel mais plutôt au paracétamol ou aux anti-inflammatoires.

Il est conseillé aux femmes sujettes aux maladies cardiovasculaires de consulter leur médecin à ce propos pour envisager un autre traitement comme le lisuride ou la cabergoline.

> Lire aussi : Au Venezuela, les femmes bientôt forcées à allaiter leur bébé ?

Thibaut Campion