L’Arabie Saoudite fait campagne contre la violence conjugale

En Arabie Saoudite, la King Khalid Foundation vient de lancer la première campagne du pays contre la violence faite aux femmes. Sur la publicité : une femme recouverte d’un niqab... un œil au beurre noir.

0
1793
Selon le classement établi par le Global Gender Gap Report 2012, l’Arabie Saoudite arrive en 131e position (sur 148) en matière d’égalité entre les sexes. - Crédit photo : King Khalid Foundation ©DR

« Certaines choses ne peuvent pas être couvertes ». C’est la phrase « choc » retenue par la King Khalid Foundation pour rythmer sa campagne lancée en Arabie Saoudite contre la violence conjugale : « No More Abuse ». Une première dans le pays.

Sur la publicité de lancement, le regard d’une femme, recouverte d’un niqab, attire l’attention… À gauche : un œil fardé de noir. À droite : un œil meurtri, rougi par les coups.

Arabie Saoudite : 131e sur 148 en matière d’égalité hommes/femmes

« Le phénomène de femmes battues en Arabie saoudite est bien plus grave que ce qui apparaît à la surface. (…) Nous voulons la justice pour toutes les femmes et les enfants exposés aux abus dans le royaume », expliquent les auteurs de la campagne sur le site de la fondation King Khalid.

Lire aussi : Ikea gomme les femmes de son catalogue saoudien

Actuellement, toutes les femmes saoudiennes dépendent d’un homme, qu’il s’agisse d’un père, d’un frère ou d’un époux. Selon le classement établi par le Global Gender Gap Report 2012, l’Arabie Saoudite arrive en 131e position (sur 148) en matière d’égalité entre les sexes.

Droit des femmes en Arabie Saoudite : des avancées… minimes

Quelques pas vers l’égalité ont été observés il y a peu… de tout petits pas, relevant davantage de l’anecdote que de la réelle avancée. Les femmes ont désormais le droit de faire du vélo et de la moto, mais seulement dans certaines zones, dites « récréatives ». Le prince Al-Walid ben Talal ben Abdelaziz Al Saoud s’est déclaré favorable à l’ouverture du droit de conduire aux femmes, mais uniquement pour des raisons économiques, non d’égalité.

Avec « No More Abuse », la King Khalid Foundation parviendra, peut-être, à faire évoluer les mentalités.

> Côté cinéma, un réel progrès a été enregistré avec Wadjda, le premier film tourné en Arabie saoudite ET réalisé par une saoudienne. Sorti dans les salles françaises le 6 février, il raconte l’histoire d’une jeune fille un peu rebelle, Wadjda. En jean et baskets, voile sur les épaules, elle rêve de s’acheter un vélo pour faire la course avec son ami Abdallah… sans prendre conscience de l’aberration que ce désir représente pour ses parents et ses professeurs.

VIDÉO – Bande-annonce de Wadjda (VOSTF) :

© DR

Lire aussi : Une Saoudienne se révolte contre la police religieuse (vidéo)

Cécile David