Le chocolat, un booster de mémoire ?

Selon des chercheurs américains, les flavanols contenus dans le cacao auraient un impact positif sur notre cerveau et notre mémoire ! Toutefois, inutile de se jeter tout de suite sur une tablette de chocolat.

0
1299
« Un participant, qui avait la mémoire d'un sexagénaire au début de l'étude, retrouvait celle typique d'une personnes de 30 à 40 ans », a précisé Scott Small, le principal auteur de l'étude. ©ShutterStock

La liste de ses vertus n’en finit plus de s’allonger. Le chocolat, en plus d’aider à mincir, lutter contre la dépression et prévenir les AVC, aurait un effet bénéfique sur la mémoire, nous apprennent des chercheurs de l’université Columbia à New York. Leur étude, publiée le 26 octobre dans la revue Nature neuroscience, s’est plus précisément intéressé à l’effet des flavanols – composants naturels des fèves de cacao – sur le cerveau des seniors. Ces substances joueraient un rôle positif sur une partie du cortex cérébral, impliquée dans la mémorisation.

C’est un fait, dès l’âge de 50-60 ans, certaines informations deviennent difficiles à retenir. En réalité, le déclin de la mémoire débute avant cette période, mais il n’est pas encore perceptible. Les chercheurs ont démontré qu’avec la bonne dose de flavanols, il était possible de changer la donne !

Trente-sept volontaires âgés de 50-69 ans, en bonne santé, ont été sélectionnés puis séparés en deux groupes distincts. Pendant trois mois, le premier groupe a dû ingurgiter tous les jours une boisson contenant un forte dose de flavanols (900 mg). Le second devait consommer une dose beaucoup plus faible (10 mg). À l’issue de cette période, les participants ont été soumis à des exercices de mémorisation de formes. Ceux qui avaient reçu le plus de flavanols ont obtenu de meilleurs résultats. « Un participant, qui avait la mémoire d’un sexagénaire au début de l’étude, retrouvait celle typique d’une personnes de 30 à 40 ans », a précisé Scott Small, le principal auteur de l’étude, au New York Times.

Par ailleurs, leurs cerveaux ont été passés au scanner pour comprendre l’action des flavanols. Chez les personnes ayant consommé la boisson hautement dosée, le gyrus denté, une zone-clé de l’hippocampe (partie du cortex jouant un rôle sur la mémoire), a été nourri d’un afflux de sang important. Selon les scientifiques, cette bonne irrigation permettrait de maintenir en forme le gyrus denté, et donc de garder de bonnes capacités de mémorisation.

Ne pas se jeter sur le chocolat

Mais attention à ne pas tirer de conclusions trop hâtives de cette expérience. Consommer du cacao à gogo ne suffirait pas à entretenir sa mémoire. Il faudrait engloutir 300 g de chocolat noir par jour, soit une tablette et demie, pour atteindre l’équivalent de la dose ingurgitée par les participants à l’étude. Et là, ce n’est plus de votre mémoire dont vous vous préoccuperez, mais de votre ligne.

Les chercheurs précisent que d’autres travaux, de plus grande ampleur, doivent être réalisés pour confirmer l’intérêt des flavanols, présents également dans le thé et plusieurs fruits et légumes, dans la prévention de la perte de mémoire, notamment chez les personnes prédisposées à la maladie d’Alzheimer.

Enfin, prenons en compte que cette étude a été financée par un groupe américain, fabricant de barres chocolatées, qui est parvenu à extraire les flavanols des fèves de cacao… Un nouveau business en vue, peut-être ?

Lire aussi : 9 savoirs utiles sur le chocolat 

Julie Toury