Le co-dodo augmente les risques de mort subite du nourrisson

Dormir avec son bébé permet de le réconforter, parfois de l’endormir. Mais selon une étude britannique, cette pratique accroît les risques de mort subite du nourrisson.

0
2649
88 % des cas de morts subites étudiés auraient pu être évités en dormant séparément. ©ThinkStock

Ceux qui ont peur d’écraser leur enfant en dormant ne seront pas rassurés par cette étude. Selon le Pr Bob Carpenter de la London School of Hygiene and Tropical Medicine, le co-dodo comme on l’appelle, peut provoquer une mort subite du nourrisson.

Pour ses recherches, le professeur et son équipe ont rassemblé les données fournies par cinq rapports publiés en Europe, en Australie et en Asie. Ils ont regroupé les informations portant sur 1 472 cas de mort subite du nourrisson. 22 % d’entre eux ont eu lieu lorsque le bébé dormaient avec ses parents. Selon eux, ces décès n’auraient « probablement » pas eu lieu s’ils avaient été dans leur berceau, dans 88 % des cas.

Co-dodo : les experts partagés

Les auteurs précisent : « Nous ne suggérons pas que les bébés ne doivent pas être mis dans le lit de leurs parents, pour être nourris ou réconfortés. Des études précédentes ont prouvé que ce n’était pas un facteur de risque, à condition que l’enfant retourne dormir dans son lit ».

Ces décès inexpliqués des enfants âgés de moins d’un an sont fréquents jusqu’à six mois, surtout entre 2 et 4 mois. Le co-dodo ne fait pas que des émules puisque certains pays, dont les Pays-Bas et les Etats-Unis, le déconseillent vivement jusqu’à ce que l’enfant atteigne les 3 mois. D’autres demandent seulement aux parents fumeurs ou ayant pris de l’alcool ou de la drogue de ne pas le pratiquer, comme le Royaume-Uni et l’Australie.

En France, on constate 250 morts subites du nourrisson chaque année. L’Institut de veille sanitaire (Ins) incite les parents à garder un couchage séparé mais à proximité, et de ne pas glisser dans son berceau d’objet mou.

> Lire aussi : Sucer la tétine de son bébé est bon pour sa santé

Thibaut Campion