Le coronavirus gagne du terrain

En Arabie saoudite, 102 personnes ont déjà été victimes du coronavirus MERS. Le ministère de la Santé va collaborer avec de grandes firmes pharmaceutiques mondiales dans l'espoir d'élaborer un vaccin.

0
1105
102 personnes atteintes par le coronavirus sont décédées en Arabie saoudite ©Sipa

Le coronavirus MERS continue de faire des victimes. Ce dimanche 27 avril, la barre des 100 décès a été dépassée en Arabie saoudite. De quoi alimenter l’inquiétude de la population face à cette mystérieuse maladie, contre laquelle il n’existe ni traitement, ni vaccin et dont on ignore toujours le mode de transmission.

Très exactement cent-deux personnes sont décédées depuis juin 2012 dans le royaume, principal foyer mondial de la maladie. Ce mois d’avril a signé un triste record, avec trente-neuf morts, soit plus d’un tiers du total des victimes en seulement quelques semaines. Un vent de panique souffle sur le pays, notamment à Jeddah, où les habitants se sont précipités dans les pharmacies pour acheter des masques. « La demande […] a augmenté de 1 000 % au cours des deux dernières semaines. Tous nos stocks sont épuisés », a d’ailleurs déclaré l’un des pharmaciens de la ville.

D’autres ont carrément décidé de ne plus envoyer leurs enfants à l’école, par crainte d’une contamination. « J’ai préféré garder ma fille de six ans à la maison. Il vaut mieux prendre ses précautions car nous apprenons chaque jour qu’il y a de nouveaux cas », explique une mère de famille. En attendant que les choses se calment, les écoles ont demandé aux parents de munir leurs enfants de masques et de désinfectant.

Coronavirus : l’élaboration nécessaire d’un vaccin

Pour essayer de freiner l’épidémie, le ministère saoudien de la Santé a demandé à cinq firmes pharmaceutiques mondiales de collaborer avec lui pour tenter, sur la base des informations disponibles sur la maladie, de mettre au point un vaccin. Une tâche qui ne sera pas simple à accomplir, puisqu’on ignore toujours tout de l’origine de cette maladie. Cependant, l’Organisation mondiale de la Santé a récemment souligné qu’un homme de 64 ans, décédé le 30 mars aux Emirats arabes unis, avait été exposé à des animaux et s’était notamment rendu dans deux élevages de chameaux en Arabie saoudite et au sultanat d’Oman.

Jusqu’à présent, le coronarivus MERS a fait plusieurs centaines de morts aux Emirats arabes unis, au Qatar, en Jordanie mais aussi en France, où un homme de 65 ans avait contracté le virus après un séjour à Dubaï.

Mathilde Bourge