Le diable de Tasmanie menacé de disparition

D'ici cinq ans, les diables de Tasmanie pourraient avoir totalement disparu . Quelques scientifiques y croient encore et envisagent de repeupler l'espèce en élevant quelques animaux en captivité.

0
3098

Une maladie étrange pourrait entraîner la disparition du diable de Tasmanie, ce petit animal rendu célèbre grâce à Taz, personnage des Looney Toons. Ce fléau, impossible à combattre, peut s’assimiler à un cancer contagieux et incurable. Si aucune solution n’est efficace, le diable de Tasmanie pourrait être totalement radié de la surface de la terre d’ici cinq ans.

L’animal a malheureusement un mauvais système immunitaire, du fait de son long confinement sur l’île de Tasmanie. Les scientifiques sont sceptiques et peinent à trouver une solution au problème. Tim Faulker, écologiste explique que« Ses chances de survie semblent aujourd’hui minces. La maladie a été découverte en 1996: 15 ans plus tard, la population a diminué de 91% ».

L’extinction de l’espèce est presque jugée inéluctable par les spécialistes.

Diables de Tasmanie élevés en captivité

Une équipe de scientifiques australiens ont pourtant bon espoir de repeupler cette espèce. Ils souhaitent sauver les diables de Tasmanie grâce à l’élevage en captivité.

Le projet, nommé Devil Ark (arche du diable), consiste à les élever loin de la maladie afin de favoriser leur reproduction. Sur 500 hectares de « ferme », les scientifiques ont placé une centaine d’animaux. D’ici 2017, ils espèrent qu’un millier de diables de Tasmanie peuplera les lieux.

Toute la difficulté résidera dans le retour de ces animaux à la vie sauvage. Beaucoup d’espèces élevées en captivité ont en effet du mal à s’adapter par la suite à une vie dans la nature. Voilà pourquoi les scientifiques tentent le plus possible de préserver leur instinct sauvage, afin que le retour à la réalité ne soit pas trop brutal.

Rendez-vous en 2017 pour le résultat.

Mathilde Bourge