Le drone : la nouvelle caméra sportive ?

Après la caméra vient le drone. Baptisé Lily, voici le prototype d’un nouveau drone conçu pour filmer les exploits sportifs.

0
1493
Mais pour les créateurs, Antoine Balaresque et Henry Bradlow, Lily Camera n’aurait de drone que le nom. ©DR

Il y a quelques années, une mini-caméra baptisée GoPro bouleversait le monde. Était née avec elle la vision POV et une nouvelle manière de filmer la vie, le quotidien et les exploits sportifs. Mais voilà une ère révolue. L’heure est aujourd’hui aux drones. Et le dernier en date s’appelle Lily. Un drone autonome et léger, avec caméra, qui suit son propriétaire grâce à une balise GPS.

Drone caméra avec GPS

La Lily Camera peut aller jusqu’à 40 km/h et à 15 mètres de hauteur et dispose d’une autonomie d’environ 20 minutes. Le drone intègre une petite caméra de 12 mégapixels pour des vidéos en qualité full HD 1080p à 60 images/seconde et possède également de nombreux capteurs : un accéléromètre, un gyroscope à trois axes, un magnétomètre, un baromètre et un GPS.

Avec Lily le drone, nul besoin de commandes, il suit l’utilisateur à la trace grâce à un émetteur GPS porté au poignet, fourni avec l’appareil. Pour l’activer il suffit de le jeter en l’air et de tendre le bras pour le récupérer. Autonome, le drone adapte son champ de vision aux moindres mouvements du sportif (saut, chute, changement de direction, etc.) et donne à l’utilisateur des points de vue inédits jusqu’ici.

Lily caméra déjà disponible à la vente

Mais pour les créateurs, Antoine Balaresque et Henry Bradlow, Lily Camera n’aurait de drone que le nom. « Les gens achètent des drones parce qu’ils veulent faire voler quelques chose. Lily, c’est une caméra. Vous faites des vidéos avec, vous ne pouvez pas contrôler sa trajectoire » explique l’un des jeunes hommes. Les seules petites fantaisies autorisées seraient de se placer face au drone, d’être suivi de derrière ou de le faire réaliser une rotation à 360°.

Pour l’heure, le drone « Lily Caméra » n’est qu’un prototype et ne devrait pas être commercialisé avant le début de l’année prochaine au prix de 875 euros. Mais il est possible de le commander dès maintenant sur le site internet de la start-up, à moitié prix.

Voir la vidéo :

Laurie Ferrère