Le manque de soleil favorise le risque d’Alzheimer

L’étude ne pourrait pas mieux tomber. En pleine période estivale, une étude américaine montre qu’une carence en vitamine D accroisse le risque de démence de 53 % et d'Alzheimer de 69 %.

0
1289
Chez les personnes âgées la peau est moins efficace à produire de la vitamine D en étant exposée au soleil. ©ShutterStock

Bon pour le moral, bénéfique contre la dépression et contre la fatigue. La vitamine D, on le sait, possède de nombreuses vertus. Mais une nouvelle étude, publiée mercredi 6 août dans la revue American Academy of Neurology, vient allonger cette liste.

Des risque multipliés par deux

Selon les chercheurs, une forte carence en vitamine D multiplierait le risque par deux, de souffrir de démence et de la maladie l’Alzheimer, chez les personnes de plus de 65 ans. Dans les faits, l’étude montre qu’une faible dose de vitamine D accroit de 53 % le risque de démence, un taux qui grimpe vite jusqu’à 125 % en cas de carences importantes, lorsqu’on les compare à des personnes ayant un niveau dit normal. Pour l’Alzheimer, la carence augmente le risque de 69 % et de 122 % chez les plus déficients.

Des résultats inattendus, même pour les chercheurs. « Nous nous attendions à trouver un lien entre une insuffisance en vitamine D et le risque de démence et d’Alzheimer, mais ces résultats nous ont surpris car le lien est deux fois plus fort » explique le Dr David Llewellyn, principal auteur de l’étude.

15 minutes de soleil suffisent

Rappelons que la vitamine D chez l’homme provient, soit d’une synthèse directe à partir des dérivés du cholestérol dans l’organisme via l’exposition aux UV, soit des apports alimentaires (huile, œuf, saumon, etc.). Mais chez les personnes âgées la peau est moins efficace à produire de la vitamine D en étant exposée au soleil.

« Il faut maintenant faire des essais cliniques pour déterminer si le fait de consommer de la nourriture riche en vitamine D ou de prendre des compléments peut retarder voire prévenir l’apparition de la maladie d’Alzheimer et de la démence ». Les médecins rappellent que quinze minutes par jour au soleil en été est suffisant pour faire le plein de vitamine D.

Sur le même sujet

Lire aussi : Snapchat lutte contre l’Alzheimer
Lire aussi : Maladie d’Alzheimer : le diagnostic précoce est-il utile ou non ?

Joséphine Terreissa