Le maquillage nocif pour les yeux

Des chercheurs canadiens révèlent dans une étude que le maquillage, eyeliner et khôl, serait nocif pour les yeux. Des particules se déposeraient dans l’œil et provoqueraient ainsi des troubles de la vue.

0
1727
L’eyeliner ou le khôl ne doivent donc pas être appliqués sur la face intérieure des cils. ©ShutterStock

Le monde du make-up ne s’est jamais aussi bien porté. Nouveaux produits, nouvelles techniques, les Françaises raffolent du maquillage. Mais attention danger ! Une équipe de chercheurs, de l’Université des Sciences de Waterloo au Canada, révèlent dans une étude que l’application d’eyeliner serait nocive pour la santé humaine.

Ces pionniers dans le domaine se sont intéressés à la migration des particules de maquillage dans les yeux. Pour parvenir à ces conclusions, les chercheurs ont observé et comparé la quantité de particules eyeliner qui ont migré dans le film lacrymal (la couche mince protectrice à la surface de l’œil) grâce à des enregistrements vidéos. « Nous avons remarqué que la migration du maquillage était plus rapide lorsque l’eyeliner était appliqué au bord de la paupière intérieure », explique de Dr Alisson Ng, principal auteur de l’étude.

Inconfort, sensibilité et syndrome sec

L’eyeliner ou le khôl ne doivent donc pas être appliqués sur la face intérieure des cils. Ce type de maquillage augmente de 15 % à 30 % la présence de particules dans le film lacrymal comparé à l’application en-dessous de la ligne des cils. Autre observation, et pas moins importante, cette migration a lieu dans les cinq minutes suivant l’application de l’eyeliner, et la quantité de particules se déplaçant dans l’œil devient moindre au fil des heures.

Les risques ? Inconfort, sensibilité, et même syndrome sec. Les femmes porteuses de lentilles seraient les plus sujettes aux désagréments causés par ces particules : irritations, rougeurs, introduction de bactéries nocives, et dans de plus rares cas, des infections oculaires. Les effets seraient encore plus marqués si l’eyeliner est appliqué quotidiennement. Et encore une fois, l’origine de ces méfaits n’est autre que la présence d’huile, de silicones, de gommes et de cires dans le produit destinés à faire mieux adhérer la matière sur l’œil.

Lire aussi : Les femmes sont-elles plus belles sans maquillage ?
Lire aussi : Perturbateurs endocriniens : les jeunes mal informés

Laurie Ferrère