Le porno influence les pratiques sexuelles des jeunes

D'après un sondage Ifop, les films pornographiques complexeraient les jeunes hommes. Ils seraient nombreux à comparer leurs corps et leurs performances à celles des acteurs porno.

0
1908
47 % des Français ayant vu un porno ont déjà tenté de « reproduire des positions ou des scènes » vues dans un film porno ©ShutterStock

La sexualité mise en scène dans les films pornographiques ne reflète pas la réalité. Pourtant, elle constitue souvent la première appréciation des rapports charnels et induit les jeunes en erreur. Ainsi, nombre d’entre eux se disent complexés au moment de passer à l’acte, comparant la réalité de leur corps et de leurs performances avec celle des acteurs. Selon une étude Ifop, plus d’un tiers des hommes de moins de 25 ans admettent avoir été complexés par la taille de leur pénis à cause des films pornos.

Les complexes diminuent avec l’âge

Les femmes se calent aussi sur les codes de l’industrie pornographique, notamment en termes d’épilation. « Le sexe glabre vu dans les films X s’impose de plus en plus comme la norme du corps féminin désirable aux yeux des hommes parmi les jeunes générations où la consommation de porno est la plus forte », explique François Kraus, directeur d’études à l’Ifop. D’après le sondage, près de la moitié des femmes de moins de 25 ans (45 %) s’épileraient donc intégralement le maillot.

Enfin, 47 % des Français ayant vu un porno ont déjà tenté de « reproduire des positions ou des scènes » vues dans un film. Un chiffre en progression par rapport à 2009 (40%).

Fort heureusement, ces complexes et diktats s’amenuisent avec l’âge et l’expérience. Par exemple, le nombre d’hommes complexés par la taille de leur pénis chute de 34 % chez les 18-24 à 14 % chez les plus de 65 ans.

Sur le même thème :

Couple : mieux vaut avoir un petit pénis…

Maxime Quéma