Le régime méditerranéen, ami du cœur

Des chercheurs espagnols ont démontré les bénéfices de certains régimes méditerranéens pour notre organisme. Ils diminueraient de 30 % le risque de crise cardiaque et d’accident vasculaire cérébral.

0
3874
Manger quotidiennement de l'huile d'olive et/ou des arachides réduirait le risque d'accident cardiovasculaire. - Image d'illustration - Crédit photo : spotmatikphoto ©Fotolia

Huile d’olive, poisson et noix… des aliments bons pour le cœur. Selon une étude menée par des chercheurs espagnols – publiée le 25 février sur le site du New England Journal of Medicine -, certains régimes méditerranéens réduiraient de 30 % le risque d’accident cardiovasculaire.

De l’huile d’olive et des noisettes contre les accidents cardiovasculaires

4 479 personnes de 55 à 80 ans ont été observées en Espagne, pendant près de 5 ans, dans le cadre de cette étude menée par le Dr Ramon Estruch, professeur de médecine à l’université de Barcelone.

Trois groupes ont été formés par l’équipe de scientifique. Le premier a suivi un régime méditerranéen classique, avec, en plus, une prise quotidienne d’au moins 4 cuillères à soupe d’huile d’olive extra-vierge. Le deuxième groupe a dû lui aussi s’alimenter selon un régime méditerranéen traditionnel, mais, au lieu de consommer de l’huile d’olive, les personnes observées devaient manger tous les jours environ 30 grammes d’un échantillon de noisettes, de noix et d’amandes.

Les membres du troisième groupe ont servi de témoins. Ils étaient invités à faire attention à leur alimentation, en limitant les produits gras et sucrés ainsi que la viande rouge.

Lire aussi : Cuisiner le poisson

Les membres des deux premiers groupes ont consommé du poisson trois fois par semaine, privilégié la viande blanche à la rouge et manger au moins trois portions de fruits et deux de légumes quotidiennement. Ils ont dû, par ailleurs, éviter de consommer des produits laitiers, des pâtisseries et autres gourmandises. Concernant la boisson, les adeptes du vin ont pu en boire au moins sept verres par semaine, au cours des repas.

Le respect de ces consignes a été vérifié par le biais d’analyses d’urine et de sang régulières.

Un régime méditerranéen continu diminue de 30 % le risque d’AVC

« Nous avons constaté qu’un régime alimentaire méditerranéen sans restriction quantitative, complété avec des cuillerées d’huile d’olive ou des noix, réduisait substantiellement le risque de crise cardiaque et d’accident vasculaire cérébral (AVC) graves chez des personnes [à risque] », expliquent les chercheurs.

En effet, 96 accidents cardiovasculaires ont touché le premier groupe – soit 3,8 % des témoins de cette « équipe » – 109 dans le groupe témoin, (4, 4 % des individus). Le nombre d’accident a diminué de 30 % d’un groupe à l’autre. La consommation d’huile d’olive permettrait donc de réduire le risque d’accident cardiaque. Tout comme la consommation d’arachides, puisque les mêmes résultats ont été observés chez les membres du deuxième groupe.

Lire aussi : Les aliments anti-âge

Damien Rigat