Le sel favoriserait les crises d’épilepsie

D'après des chercheurs anglo-canadiens, le sodium jouerait un rôle clé dans l'apparition de crises d'épilepsie. Grâce à cette découverte, les scientifiques espèrent trouver un traitement plus efficace contre cette maladie.

0
5347
Le sodium jouerait un rôle clé dans les crises d'épilepsie ©ThinkStock

Le sel est responsable de 2,3 millions de décès dans le monde par an. Mais pourrait-il également causer des crises d’épilepsie ? Sans aller aussi loin, des chercheurs de l’Université McGill (Montréal, Canada) et de l’Université d’Oxford (Royaume-Uni) ont établi un lien entre le sodium et l’épilepsie.

Pour leur étude, publiée dans la revue scientifique Nature Structural & Molecular Biology, les scientifiques ont procédé à des simulations informatiques. Grâce à cela, ils ont découvert que le sodium était le commutateur unique d’un important récepteur de neurotransmetteur, appelé « kaïnate », nécessaire au bon fonctionnement du cerveau. Lorsque son activité n’est plus équilibrée, il peut devenir responsable de plusieurs maladies neurologiques telles que l’épilepsie ou la douleur neuropathique.

450 000 Français souffrent d’épilepsie

Cette découverte semble anecdotique et pourtant, les chercheurs estiment qu’il serait possible de réduire les crises d’épilepsie en désactivant les kaïnates. « Il faudrait pour cela identifier le site précis qui lie ces atomes de sodium et contrôle l’activation et l’inactivation des récepteurs kaïnates », confie le Pr Derek Bowie, principal auteur de l’étude. « Ces résultats ouvrent néanmoins la possibilité de développer des médicaments ciblés n’agissant pas sur les autres sites. Ils auraient donc pour avantage de présenter moins d’effets indésirables. »

En France, environ 450 000 personnes souffrent d’épilepsie. Si certains cas particuliers peuvent être guéris définitivement par extraction d’une tumeur ou l’opération d’une malformation, la majorité des malades suivent un traitement médicamenteux à vie.

Mathilde Bourge