Le smoothie, aussi nocif que le Coca-Cola

Riche en fruits, le smoothie est la nouvelle boisson à la mode. Pourtant, il ne serait pas aussi sain qu’il en a l’air. Deux chercheurs américains pointent du doigt l’importante quantité de sucre qu’il contient. Un fait souvent ignoré des consommateurs.

0
3175
Mieux vaut manger des fruits crus qu'un smoothie. ©ThinkStock

Garanti 100 % naturel et présenté aux côtés d’une multitude de fruits tous aussi appétissants les uns que les autres, le smoothie donne envie. Malgré les apparences, il serait aussi sain… qu’un verre de Coca-Cola. Dans une étude parue le 7 septembre dans The Guardian, les scientifiques américains Barry Popkin et George Bray dévoilent le côté obscur du smoothie. Explications.

Le smoothie, une boisson qui cache bien son jeu

Selon les deux chercheurs, le smoothie aurait un impact négatif sur la santé en raison du haut niveau de fructose (sucre des fruits) qu’il contient. « Les smoothies et les jus de fruits sont un nouveau danger », prévient Barry Popkin, professeur émérite du département de la nutrition de l’université de Caroline du Nord. Un danger renforcé par le fait que les consommateurs ignorent bien souvent la composition de ces boissons, pensant qu’il s’agit de produits parfaitement sains.

Selon l’étude, un verre de smoothie contiendrait autant de sucre que six oranges et un grand verre de Coca-Cola. The Guardian souligne, d’ailleurs, que la firme américaine possède la marque de smoothie Innocent et que Tropicana appartient à… Pepsi.

> Lire aussi : Les sodas et les jus de fruits favoriseraient la dépression

Ce n’est pas la première fois que des chercheurs alertent la population sur ce sujet. En décembre, une étude anglaise soulignait déjà les méfaits du smoothie sur la santé. Barry Popkin et George Bray conseillent de remplacer la boisson par des fruits crus, plus sains et plus rassasiants. Selon une enquête parue la semaine dernière sur le site de la British Medical Association, manger des fruits crus trois fois par semaine réduirait de 7 % le risque de diabète de type 2. En revanche, les buveurs réguliers de jus de fruits auraient plus de risque de devenir diabétiques.

> Lire aussi : Nutrition – ces fruits qui soignent cancers et infections

Damien Rigat