Le sport : le nouvel anti-rides

Et si le sport, en plus de nous garder en forme, jouait également un rôle dans le vieillissement de la peau ? Selon une étude canadienne, une activité sportive régulière permet de garder une peau jeune et raffermie.

0
11130
Des effets sur la peau rendus possibles grâce à des actions à différents niveaux ©ShutterStock

Le sport serait-il le remède miracle à tous les maux du siècle ? C’est en tout cas ce que semblent révéler la médecine et les dernières études sur les bienfaits du sport. Après la protection contre les maladies cardio-vasculaires, le cancer, le diabète et la dépression, l’activité sportive semble être également un très bon moyen de contre-attaquer le vieillissement de la peau.

C’est lors du congrès de la société américaine de médecine du sport que Mark Tarnopolsky, professeur à l’Université McMaster, en Ontario (Canada), présente ces travaux aux révélations surprenantes. Selon lui, trois heures de sport par semaine permettent d’avoir une peau visiblement plus jeune que les personnes sédentaires du même âge.

Le sport fait gagner jusqu’à 10 ans

Pour l’étude, le scientifique s’est inspiré des études similaires effectuées sur des souris. Il a ensuite choisi un panel de volontaires, hommes et femmes âgés de 20 à 84 ans, sportifs et non-sportifs, à qui il a fait subir des biopsies. Autre point surprenant dans cette, le professeur Tarnopolsky s’est surtout intéressé à la peau des fesses, partie du corps qui a la particularité d’être peu exposée aux rayons solaires qui accélèrent le vieillissement cutané.

Alors qu’en règle générale, la peau perd de son élasticité et parait plus asséchée, chez les personnes sportives l’effet est moins visible. Mieux, lorsque les individus pratiquent une activité physique intense depuis quelques années, les résultats sont d’autant plus surprenants : « ils paraissent jusqu’à 10 ans de moins ».

« En aucun cas cela ne deviendra un anti-rides »

Des effets sur la peau rendus possibles grâce à des actions à différents niveaux : le sport améliore la circulation sanguine, évite le relâchement musculaire, et favorise la transpiration qui permet à l’organisme d’éliminer les toxines. Mais pour le Professeur Tarnopolsky, les mécanismes de ce rajeunissement restent flous, même s’ils pourraient être liés à la présence accrue de certaines cytokines, molécules produites via la circulation sanguine et qui jouent un rôle dans la communication entre les cellules.

Alors que l’étude de Mark Tarnopolsky sera bientôt publiée dans une revue scientifique, le professeur tient à rappeler qu’en aucun cas, ces résultats ne peuvent être utilisés dans l’élaboration d’un médicament anti-âge en mettant ces molécules en gélules. La solution, on vous l’a dit : faites du sport, il n’y a pas de secret.

Sur le même sujet :

Lire aussi : Pour bien vieillir faites du sport !

Lire aussi : Le sport, efficace contre le cancer de la prostate

Laurie Ferrère