Le télescope Kepler repère deux exoplanètes ressemblant à la Terre

Le télescope Kepler a détecté deux exoplanètes situées à une telle distance de leur étoile qu’elles seraient susceptibles d’accueillir la vie. Une découverte qui enthousiasme le corps scientifique.

0
3807
Kepler-62 e et Kepler-62 f font 1,5 fois la taille de notre planète. Elles sont situées à une bonne distance de leur étoile pour avoir à leur surface une eau liquide. - Image d'illustration ©ThinkStock

Kepler-62 e et Kepler-62 f émoustillent les scientifiques. Ces deux exoplanètes, découvertes par le télescope de la Nasa Kepler, seraient situées dans une zone habitable, ont annoncé les scientifiques américains jeudi 18 avril. Explications.

Kepler-62 e et Kepler-62 f pourraient abriter la vie

Exoplanète : planète hors de notre système solaire

1. Depuis 1995, 700 planètes ont été détectées en dehors de notre système solaire. D’eux d’entre elles (Kepler-62 e et Kepler-62 f) sont en orbite autour d’une étoile baptisée Kepler-62, dans la constellation de la Lyre – à 1 200 années-lumière de la Terre.

2. Kepler-62 e et Kepler-62 f font 1,5 fois la taille de notre planète. Elles sont situées à une bonne distance de leur étoile pour avoir à leur surface une eau liquide. Or, qui dit eau, dit…. vie possible.

> Les deux exoplanètes seraient telluriques (non gazeuses), composées de glace et de roches.

« Ces deux planètes-là sont les meilleures candidates pour être habitables », s’est réjoui lors d’une conférence de presse l’un des scientifiques chargé de la mission Kepler, William Borucki, du Centre de recherches Ames de la Nasa.

Le télescope de la Nasa a repéré trois autres planètes au sein du système solaire de Kepler-62 mais elles sont trop près de l’étoile pour que la vie puisse, un jour, s’y développer. Ce n’est, en revanche, pas la première fois que les scientifiques détectent une planète ressemblant à la Terre. En novembre 2012, une exoplanète (HD 40307g) capable d’abriter la vie a été découverte par le télescope Kepler non loin de l’étoile HD 40307.

« Vers la découverte des premiers mondes comparables à la Terre »

Y’a-t-il vraiment de l’eau sur HD 40307g, Kepler-62 e et Kepler-62 f ? Impossible à savoir pour le moment. Il faudrait envoyer dans l’espace des télescopes plus performants afin d’observer plus en détails les exoplanètes situées en zones habitables. « Nous progressons vers la découverte des premiers mondes comparables à la Terre », a déclaré Thomas Barclay, astronome à l’institut de recherche sur l’environnement de la Baie (Sonoma, Californie). Une déclaration qui fait rêver…

Lire aussi : Découverte de trois exoplanètes potentiellement habitables

Damien Rigat