Le tweet assassin de Valérie Trierweiler

Valérie Trierweiler, compagne de François Hollande, a manifesté sur Twitter son soutien à Olivier Falorni face à Ségolène Royal, aux législatives de La Rochelle. Un coup de poignard envers la candidate PS, qui n'a pas souhaité s'exprimer.

0
2772

Dernière minute: Ségolène Royal a finalement réagi au tweet de Valérie Trierweiler, après un silence de quelques jours. «Je n’ai pas voulu volontairement réagir mardi (jour de publication du message de la première dame, NDLR) car le coup était trop violent», a-t-elle expliqué. «Ça ne veut pas dire que je ne suis pas meurtrie, je ne suis pas un robot…», a ajouté la candidate à la 1re circonscription de Charente-Maritime. Celle qui a eu quatre enfants avec François Hollande a aussi dénoncé l’impact du tweet sur sa famille. «Je demande le respect par rapport à une mère dont les enfants entendent ce qui se dit…». Selon un sondage Ifop, Olivier Falorni arriverait largement en tête de ce second tour.

Sur la toile, les informations se propagent à vitesse grande V. Aujourd’hui, c’est Valérie Trierweiler, compagne de François Hollande, qui fait le buzz sur internet, avec son tweet encourageant Olivier Falorni.

Pour le petit rappel, O. Falorni n’est autre que le candidat PS dans la 1ère circonscription de Charente-Maritime. Présent au second tour des législatives face à Ségolène Royale, candidate du même parti politique, il pourrait remettre en cause la victoire de cette dernière et le poste de présidente de l’Assemblée Nationale qu’elle brigue.

Cécile Duflot, ministre de l’Egalité des Territoires et du Logement, ainsi que Martine Aubry, première secrétaire du parti socialiste, descendaient aujourd’hui à La Rochelle, afin de sauver le « soldat Royal ». C’était sans compter sur Valérie Trierweiler, qui a posté aujourd’hui un tweet qui va à l’encontre de l’avis des socialistes et donc de son compagnon, François Hollande.

Valérie Trierweiler : « Courage à Olivier Falorni »

La journaliste a publié aujourd’hui sur son compte Twitter un message à l’attention d’Olivier Falorni :

Première gaffe pour la Première dame ? Elle ne regrette visiblement pas ces propos, puisqu’elle a confirmé par SMS à l’AFP son soutien au candidat O. Falorni. Valérie Trierweiler avait d’ailleurs averti ses lecteurs dès le mois d’avril, en publiant : « François Hollande me fait totalement confiance, sauf sur mes tweets »…la bombe est maintenant lâchée !

Les relations tumultueuses entre la journaliste et la candidate PS semblaient pourtant s’être apaisées, après une période de tension.

Ce tweet fait en tout cas un heureux : Olivier Falorni, qui « se réjouit » de ce soutien.

De leur côté, Cécile Duflot et Martine Aubry ne voient pas d’un bon œil cette provocation. « Tout le monde est sous le choc » dans l’entourage de la première, tandis que la seconde a déclaré que « la seule chose qui compte » c’est le soutien de François Hollande.

Mathilde Bourge