Le virus Ebola est-il, oui ou non, arrivé en France ?

Le député-maire de Levallois Patrick Balkany assure détenir des preuves de l’arrivée du virus Ebola en France. Ce que dément fermement le ministère de la Santé.

0
2818
Mardi 12 août, la barre des 1000 morts liées au virus Ebola a été franchie. ©ShutterStock

Le virus Ebola a-t-il atteint la France ? L’un l’affirme, l’autre réprouve, et nous voilà un peu paumés. Patrick Balkany, le député-maire de Levallois-Perret (92), a lâché une bombe, lundi 11 août : dans une lettre publiée sur son site internet, il interpelle le ministre des Affaires sociales et de la Santé « sur les cas de virus Ebola recensés en France ». « Selon des sources médicales fiables, plusieurs cas auraient été signalés sur le territoire français », indique-t-il.

Interrogé par l’AFP pour plus de précisions sur ces allégations, le proche de Nicolas Sarkozy persiste et signe : « Ce n’est pas tombé du ciel… Mais compte tenu du secret médical je ne peux rien révéler de ma source ». « Le ministère a été prévenu par mes sources et c’est tout de même curieux que l’on n’ait pas d’échos », ajoute-t-il au Scan du Figaro, avant de renchérir : « Je parle de cas au pluriel mais pas encore d’épidémie. Mais je suis certain que ça va se savoir ».

Ebola : des affirmations « fausses et irresponsables »

Jusqu’ici, aucun signalement n’a été émis, ni sur des cas supposés (personne présentant une fièvre de plus 38,5 degrés dans les 21 jours suivant le retour d’une zone à risque ainsi que les formes cliniques compatibles avec une fièvre Ebola, ou personne qui a été exposée à un risque avéré), ni sur des cas avérés (confirmation biologique d’infection au virus). Nous aurait-on caché l’arrivée d’Ebola sur le sol français ?

Au ministère, on voit rouge. L’entourage de la ministre Marisol Touraine assure que les affirmations de M. Balkany sont « non seulement fausses, mais elles sont surtout irresponsables ». « L’épidémie d’Ebola constitue une urgence de santé publique de portée internationale selon l’OMS, c’est une épidémie qui ne se prête pas aux déclarations hasardeuses, et face à laquelle le ministère, comme la ministre elle-même, font preuve d’une extrême vigilance et de transparence », précise-t-on de même source. « Le ministère des affaires sociales et de la Santé réaffirme de manière catégorique et ferme qu’il n’y a à ce jour aucun cas confirmé d’Ebola en France, ni même de cas ‘possible’ en cours d’analyse », ajoute-t-on.

Ce mardi, l’OMS a annoncé que la barre des 1000 décès liés au virus Ebola avait été franchie.

Lire aussi :
Virus Ebola : 5 recommandations pour les voyageurs
Epidémie Ebola : le cas de la France et de l’Europe 

Julie Toury