Le yaourt à la vanille serait un aphrodisiaque

Des chercheurs américains ont peut-être démontré que le yaourt à la vanille était un puissant aphrodisiaque. Plus la peine de se forcer à manger des huîtres!

0
3499

Le Massachussetts Institute of Technology (MIT) serait arrivé à la conclusion suivante : le yogourt à la vanille pourrait concurrencer le gingembre ou les huîtres, puisqu’il serait un puissant aphrodisiaque !

C’est d’une manière bien particulière que les scientifiques sont arrivés à cette conclusion. Au départ, les chercheurs se sont penchés sur les vertus du yaourt à la vanille, sur la santé d’un individu nourri exclusivement à la « junk-food ».

Des souris étaient réparties en plusieurs groupes. Un qui s’alimentait uniquement de malbouffe, un autre de « junk-food » et de yaourts, et le troisième groupe avait des repas normaux pour des souris, à savoir des granules pour rongeurs.

Une fécondation plus efficace

Lors d’une pesée de souris, les scientifiques ont constaté une chose à laquelle ils ne s’attendaient pas. « Les testicules des consommateurs de yaourts étaient environ 5% plus lourds que ceux des souris nourries de façon classique, et environ 15% plus gros que ceux des mâles nourris à la junk-food », résument les chercheurs dans le magazine Scientific American.

Ce ne sont pas les seules conclusions apportées par l’étude. Les chercheurs ont également noté que les souris mangeuses de yaourts avaient le poil plus brillant et dix fois plus dense.

Enfin, les mâles consommant les yogourts fécondaient plus vite et plus efficacement leurs partenaires, les portées étaient plus nombreuses et les souriceaux plus gros. Les petits étaient également sevrés plus facilement.

Encore rien d’officiel

Si le verdict de l’étude ne laisse pas vraiment planer le doute, les chercheurs n’ont encore rien annoncé d’officiel. Selon eux, le yaourt améliore en effet la santé d’un individu, sa libido en bénéficierait donc logiquement.

Cependant, ces conclusions viennent confirmer celles déjà élaborées par une équipe de Harvard, qui avait montré l’amélioration de la qualité du sperme induite par les yaourts chez l’homme.

Mathilde Bourge