Les allergies nuisent à la scolarité des enfants

D'après un sondage Ifop, 93 % des parents estiment que les allergies peuvent nuire à la concentration des élèves en classe. Des faits confirmés par la Fondation Stallergenes.

0
5372
D'après un sondage Ifop, 93 % des parents estiment que les allergies peuvent nuire à la concentration des élèves en classe. ©ShutterStock

Votre enfant a tendance à se disperser en classe ? Le punir n’est peut-être pas la solution adéquate. Selon un récent sondage Ifop en partenariat avec la Fondation Stallergenes, un enfant sur trois souffrirait d’allergies, ce qui pourrait nuire à sa concentration.

D’après l’enquête, près de 38 % des enfants seraient victimes d’allergies alimentaires, respiratoires ou médicamenteuses. “Les enfants sont une tranche de la population à risque car plus sensibles aux allergènes, aux produits chimiques et aux infections virales”, explique l’allergo-pédiatre Nhân Pham-Ti.

Parmi ces maux, l’allergie respiratoire serait la plus handicapante au quotidien : yeux irrités, nez bouché, maux de gorge, difficultés à respirer. Selon 93 % des parents, ces symptômes fatiguent les enfants. 74 % estiment qu’ils peuvent mener à un absentéisme répété (notamment à cause des crises d’asthme) et 62 % à des difficultés d’apprentissage.

30 % des Français souffrent d’allergies

“L’école joue un rôle primordial dans le dépistage des allergies”, selon la Fondation Stallergenes. En novembre 2013, cette dernière a mis en place un dispositif à destination de 1 000 infirmières et médecins scolaires des Académies d’Ile-de-France. Ceux-ci ont pour mission de dépister les allergies des enfants puis de les prendre en charge, durant toute leur scolarité dans l’établissement. “Compte-tenu du succès que nous avons eu l’an dernier avec la formation sur les allergies en santé scolaire à Paris, nous avons souhaité renouveler ce programme en 2014 en Région Parisienne”, indique Catherine Akari, déléguée générale de la Fondation Stallergenes.

Selon les chiffres de l’Organisation mondiale de la Santé, 30 % des Français souffriraient d’allergies, contre 25 % il y a vingt ans. L’OMS prévoit que d’ici 2050, une personne sur deux sera allergique, notamment à cause de la prolifération des pesticides, produits chimiques et autres polluants.

Mathilde Bourge