Les cas de remboursement.

Alors que la sécu est mal en point, on peut s'interroger sur sa tolérance en matière de chirurgie plastique. Dans quels cas serez-vous remboursé de votre opération?

0
4107
Chirurgie visage bandé ©ThinkStock

Lorsqu’elle est considérée comme un soin et non comme un confort, la chirurgie plastique est prise en charge par la Sécurité sociale.

La prise en charge

Ce remboursement des soins est encadré et concerne surtout la reconstruction du corps ou du visage après un accident ou une maladie ou les opérations visant à corriger une malformation de naissance dangereuse. Sont prises en charge:

  • la réparation du nez si la déviation de la cloison gène la respiration
  • la réduction mammaire lorsque l’hypertrophie peut faire craindre des problèmes de dos
  • la chirurgie du ventre s’il est très volumineux ou flasque (post-grossesses) et que les muscles sont distendus.

L’entente préalable

Certaines opérations touchant des malformations de naissance et entraînant une souffrance psychologique ou sociale, comme les oreilles décollées, doivent faire l’objet d’une entente préalable (accord de la caisse, après avis de son médecin et du médecin-conseil mandaté par la Sécurité sociale).
Opération, anesthésie et frais d’hospitalisation sont remboursés (pas les dépassements tarifaires).

Les abus

Certains praticiens peu scrupuleux tentent d’outrepasser ce cadre. Mais les contrôles sont fréquents et en cas de fraude, le patient devra rembourser l’opération et le médecin sera sanctionné.

C. Baudry, A. Cerbelaud, B. Cherrière, A.da Rocha, K. Le Moël, E. Mugneret, M.Quent